Yahoo affichera des publicités Google Adsense sur ses sites

Voici un partenariat qui va dans le bon sens pour Yahoo et pour ses actionnaires : un deal avec Google sonne toujours comme synonyme de plus de revenus. Dans un article sur son blog corporatif, Yahoo annonce qu’il a conclu une entente avec Google pour afficher des publicités Adsense  et Admob (mobile) sur ses portails web et sites en co-branding. Le partenariat n’est pas exclusif puisque Yahoo a déjà une entente publicitaire importante avec Microsoft.


Mais vu que la CEO de Yahoo, Marissa Mayer, ne semble pas satisfaite de cette entente (pas assez rémunératrice), l’avenir pourrait fortement vouloir dire : encore plus de pubs Google sur le portail historique.

Bien sûr plus les rapprochements vont avoir lieu (même si c’est seulement dans le cadre d’un accord publicitaire), plus les autorités de régulation américaines et européennes vont veiller au grain.

Google Adsense + Adwords

Pourquoi plus d’argent dans les caisses ?

Car la première régie publicitaire en ligne au monde, Google Adwords-Adsense/Admob, est redoutablement efficace quand il s’agit d’afficher des publicités contextuelles et comportementales (*) et de monter le prix des enchères pour que les annonceurs se battent entre eux. Pour Yahoo, cela veut dire en tant qu’éditeur un CPC plus élevé (un paramètre crucial que Microsoft n’arrive pas à optimiser), plus d’annonceurs (l’écosystème de Google est gigantesque) et donc davantage de revenus en bout de ligne.

(*) Publicité contextuelle : Adsense affiche des publicités en relation avec le contenu de la page sur laquelle se trouve l’internaute. Le ciblage comportemental : en se basant sur l’historique des sites visités par l’internaute, Google lui présente des publicités en relation avec ses goûts. Exemple : cela fait 3 jours que je fais du shopping pour des skis ; il y a de fortes chances pour que Google m’affiche des pubs pour des marques de ski (même si je suis sur un site qui n’a aucun rapport avec le ski) plutôt que des pubs pour des chapeaux. En étant capable de cibler les intérêts des internautes avec précision, ces derniers cliquent plus sur les encarts publicitaires et sont plus susceptibles de faire un achat au final. Cela signifie un meilleur retour sur investissement pour l’annonceur mais aussi plus de dépenses sur Adwords (=plus de gains pour Google et ses partenaires, ici Yahoo).

  • Maximilien

    Dans un sens, c’est bien pour Yahoo qui prend toujours plus de retard face à Google. Mais dans un autre, ça arrange bien Google qui se remplie les poches par la même occasion. J’imagine que leur commission doit avoisiner les 50-60 %, c’est donc super intéressant pour eux. Un rachat de Yahoo par Google est il envisageable à terme ?

  • lms software

    je trouve que votre article est très intéressant je vous remercie