Wikipedia répond aux étudiants de Sciences-Po


Il y a une semaine je vous ai parlé de l’étude menée par les étudiants de Sciences-Po sur l’encyclopédie en ligne Wikipedia.

Étude qui remettait en cause la fiabilité et la pertinence du contenu.


Jean Michel Boiron, un lecteur de ce blog m’a écrit pour me signaler que Wikipedia avait répondu aux étudiants de Sciences-Po.

Et ils n’y vont pas avec le dos de la cuiller, ca casse :

« Vous avez commis quelques contresens et autres erreurs de fait. Il est, par exemple, cocasse que vous insistiez tant sur une erreur de Wikipédia sur le rôle des Jésuites dans une rébellion de l’époque d’Edo, alors que vous prétendez que l’HTML est un langage de programmation, qu’une adresse IP est une signature électronique, ou qu’une vente liée relève de la concurrence loyale (cela pourrait aller dans une liste de « perles »). »

« De la même façon que les « de tout temps » font sourire les professeurs d’histoire, vos prétentions à connaître l’opinion de la « majorité » des « intellectuels » sont suspectes : tout d’abord, on ne sait pas très bien ce que le terme d’intellectuel recouvre (s’il s’agit de toutes les personnes ayant un doctorat en France, par exemple) ; ensuite, on se demande par quel miracle vous les avez tous interrogés, et mesuré la majorité. »

« Vous abusez des comparaisons péjoratives : score d’élection « stalinien », « inquisiteurs », « milice », etc. Ce style, que l’on pourrait qualifier de « journalistique », de façon toute aussi péjorative, ne masque pas la pauvreté des faits et de l’analyse. De ce point de vue, ce travail ne peut pas être présenté comme une étude.

L’appareil critique est faible, voire inexistant. Aucune bibliographie, vingt-sept notes pour un travail de 68 pages (et manquant de précision, la note 25 en page 45 indique un vague Source : Médiadico, sans mention de l’éditeur, de l’année, de l’url s’il s’agit d’une ressource en ligne). Le raisonnement est souvent indigent. »

Lire la suite de la réaction de Wikipedia à l’étude Sciences-Po via leur site Wikimedia.