Wikileaks mort et renait en partie chez OVH

Wikileaks

D’après ZDNet, Wikileaks.org est mort, abandonné dans un premier temps par son hébergeur Amazon puis par son prestataire DNS américain everydns.net.


Mais le site connaît actuellement une seconde vie sur Wikileaks.ch, qui serait en partie hébergé chez le français OVH… qui en a fait la découverte dans la presse.

Chez les webmasters et sociétés hébergées chez OVH, on commence à s’inquiéter, notamment à cause des attaques DDOS.

Eric Besson vient de demander l’arrêt de l’hébergement en France de Wikileaks.

Update 1: L’hébergeur de Roubaix OVH vient de demander à un juge de rendre une décision sur le cas.
Update 2: email reçu de OVH à ses clients. (de Octave Klaba, Directeur Général d’OVH, à l’ensemble de ses clients). Une décision judicieuse de l’hébergeur qui explique que ce n’est pas à lui de trancher:

« Bonjour,

Comme vous savez certainement, le site wikileaks est hébergé sur nos infrastructures depuis hier très tôt le matin. Il s’agit d’un client qui a commandé un serveur dédié, avec les blocs RIPE et de protections contre les attaques. Sa facture payée par CB s’élève à moins de 150euro. Et donc il héberge le site wikileaks.

Juridiquement parlant Ovh n’est pas l’hébergeur de ce site. Ovh est, juste, le prestataire technique de la solution technique que le client a commandé.

Bref, l’histoire est banale et quotidienne. Le système est totalement automatique et fonctionne

24 heures sur 24. Nous avons découvert comme vous tous que ce site est chez nous hier … dans la presse.

Ovh n’est ni pour ni contre ce site. La question hors sujet pour nous. Ovh est une entreprise qui fournit les infrastructures, le fameux cloud computing disponible en quelques heures …, et notre rôle est d’assurer cette prestation technique. C’est tout.

On n’a pas demandé d’héberger ce site ou ne pas l’héberger. Maintenant qu’il est chez nous on assure le contrat. C’est notre boulot. Il est fonctionnel.

Compte tenu de dernières déclarations politiques, et de pressions qui commencent réellement à se sentir, même ici à Roubaix Valley, nous avons décidé de saisir le juge en référé afin qu’il se prononce sur la légalité ou pas de ce site sur le territoire français. Ce n’est pas au monde politique ni à Ovh de demander ou de décider la fermeture ou pas d’un site mais à la justice. C’est comme que ça doit marcher dans un pays de droit.

Nous espérons que le juge donnera sa décision avant ce soir ou demain. Et Ovh appliquera la décision immédiatement.

Amicalement

Octave »