Voilà pourquoi il ne faut pas texter au volant

Encore un autre exemple à ne pas reproduire au volant : il ne faut jamais texter lorsqu’on conduit. Pas plus que de parler en tenant son cellulaire d’une main.


texto volant

Cela se passe en Chine. Le chauffeur de ce bus commence à fixer son téléphone pour vérifier ses textos et il le fait pendant plusieurs secondes sans lever la tête. Lorsqu’il se relève c’est trop tard, il ne peut éviter le camion devant lui.

http://www.youtube.com/watch?v=iRgMwI1f7ds

Ici au Québec, la SAAQ a mené récemment une campagne virale choc contre les dangers de la route, afin de conscientiser les jeunes (voir ici). Un peu plus au sud, l’Etat de New York a mis en place des panneaux de signalisation très voyants pour rappeler aux automobilistes d’être prudents et qu’il existe des zones spécialement aménagées pour texter.

Le rappel de la Société de l’Assurance Automobile du Québec :

« L’utilisation d’un cellulaire, pour parler ou texter, représente une importante source de distraction durant la conduite d’un véhicule.

Les textos

-Texter au volant est tout aussi dangereux que de parler au cellulaire. Ces deux comportements affectent négativement des tâches impliquant la vision, l’activité mentale et la coordination.

-Texter en conduisant augmente le risque d’accident, puisque le conducteur quitte la route des yeux de 4 à 6 secondes. À une vitesse de 90 km/h, c’est comme traverser un terrain de football les yeux fermés. »

[autoblog]