Voici les premiers Screenshots de Mega, le nouveau service de Kim Dotcom

Vincent (G+)
Internet
7 déc 2012
1065 Views

Le nouveau service ultra-blindé de Kim Dotcom, baptisé Mega est en préparation depuis quelques mois déjà. Mais Mister Dotcom n’a pu résister à la tentation de nous montrer ce à quoi ressemblera son nouveau bébé. Surtout qu’on connaît maintenant l’adresse du site, Mega.co.nz et qu’il est possible de laisser son email dessus pour être informé de l’ouverture.

Mega

C’est via son compte Twitter que l’homme a partagé les 3 aperçus que voilà :

Le processus de création d’un nouveau compte MEGA : Nom, Email et Mot de passe.

Mega Inscription

Le générateur de clé d’encryption 2048-bit RSA :

Generateur de clé d'encryption Mega

Gestionnaire de fichiers (File Manager) : Les utilisateurs auront leur espace dans le « Cloud Drive » pour y stocker leurs fichiers, un dossier « Contacts », une boite de réception « Inbox », et la corbeille (On dirait du Outlook mélangé à un logiciel FTP^^).

Gestionnaire des fichiers MEGA

Kim Schmitz, le fondateur du disparu MegaUpload (c’était il y a même pas 1 an), semble bien prêt… il suffit de voir ses propres mots ^_^ :

Tweet Kim Dotcom

a ecrit 7890 articles

Webmarketer depuis 1999. Besoin de mes services de contenu et de marketing ? Contactez-moi par email, via Linkedin ou visitez ma section A Propos.


4 Commentaires to “Voici les premiers Screenshots de Mega, le nouveau service de Kim Dotcom”

  1. eprospection dit :

    IL compte lancé le service le jour anniversaire du défunt megaupload.Une manière de faire d’une pièrre deux coup

  2. CM dit :

    2048 bits RSA, c’est très bien mais le gouvernement américain a la capacité de casser du RSA-4096 ! Evidemment, le temps de calcul degénération de clé est un facteur très important dans ce cas, mais je me demande dans quelle mesure ça n’aurait pas été plus intéressant de choisir de l’AES plutot que du RSA ? Peut-etre certaines contraintes techniques… Enfin, avec Kim DotCom, c’est toujours un feuilleton très intéressant à suivre.

  3. bibish dit :

    Le principe est surtout de pouvoir dire: Nous ne somme pas au courant du contenu et nous ne pouvons pas le contrôler..et donc être sanctionné.

  4. nlout dit :

    @CM : du RSA 2048 présente 112 bits de sécurité. C’est à dire que pour le craquer, il faut 2^112 opérations. La NSA ne sait pas craquer plus que 80 bits de sécurité.
    Le RSA-3072 et l’AES-128 apportent la même sécurité (128 bits), qui est incassable à l’heure actuelle.