Voici à quoi ressemble une piqûre de moustique

Des chercheurs de l’Institut Pasteur à Paris ont filmé une piqûre de moustique sur une souris, le tout vu de l’intérieur (sous la peau). On y voit le vilain maringouin chercher du sang avec sa trompe flexible (le proboscis, en marron dans la vidéo). Vers la 18è seconde, l’insecte a enfin trouvé une ouverture dans un vaisseau sanguin et il va commencer à aspirer le sang de sa victime.

L’expérience a été publiée dans la revue PlosOne.org par Valérie Choumet, de l’Institut Pasteur.

piqure moustique


La bestiole peut aspirer son repas de sang pendant près de 4 minutes.

« La scène se déroule dans la peau d’une souris anesthésiée. Le long tube marron est en fait le proboscis, la trompe du moustique en quelque sorte. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne se compose pas d’une pièce, mais de six. Quatre d’entre elles (une paire de mandibules et une paire de maxilles) servent à perforer la peau et à se frayer un chemin. Deux autres, dénommées hypopharynx et labium, sont des tubes parallèles aux fonctions différentes. Le premier permet d’envoyer la salive dès lors que le tout pénètre la peau. Celle-ci contient des molécules qui évitent la constriction des vaisseaux sanguins, bloquent la coagulation et l’inflammation. Cela nous laisse des boutons. Le labium pompe le sang, la nourriture des moustiques femelles. » [source]