Une particule qui se déplace plus vite qu’à la vitesse de la lumière


Selon la théorie de la relativité restreinte d’Albert Einstein, rien ne peut se déplacer à une vitesse supérieure à celle de la vitesse de la lumière dans le vide (300 000 km/sec). C’était coulé dans le béton depuis plus d’un siècle (1905).

Jusqu’à aujourd’hui.


Einstein vitesse lumiere

Des scientifiques du CERN (Centre européen de recherches nucléaires) en Suisse ont constaté qu’un faisceau de Neutrinos a réussi à voyager à une vitesse supérieure à celle de la lumière de 6 kilomètres/s, soit 300 006 km/s sur les 732 km de long à travers la croûte terrestre qui vont du CERN au Laboratoire italien souterrain Gran Sasso (expérience OPERAOscillation project whith emulsion tracking apparatus). Sur une telle distance, cela représente 20 mètres d’avance.

Ces résultats ont besoin maintenant d’être reconfirmés par d’autres expériences, même s’ils l’ont déjà été au moins une fois et que les observations se sont étalées sur 3 ans et 15 000 neutrinos.

Les chercheurs ont tenté par tous les moyens de trouver des erreurs ou des effets imprévus, ils ont recalibré leurs instruments, entré de nouveaux paramètres, recommencé l’expérience il y a 6 mois… mais rien n’y fait. Toujours le même résultat. La vitesse de la lumière a été dépassée. Pour être certain que cette affirmation soit vraie, il faudra d’autres expériences scientifiques indépendantes qui seront capables d’arriver au même résultat.

Si tel est le cas, alors un siècle de théorie sur la physique des particules pourrait être remis en question. Einstein avait-il tort ?

Selon Pierre Binetruy, le directeur de l’APC à Paris, si ces particules voyagent plus vite que la lumière, cela signifie qu’elles ont réussi à trouver un chemin plus rapide, pourquoi pas dans une autre dimension. La cinquième dimension (en plus de la largeur-longueur-hauteur (3D) et du temps) ?

La théorie d’Albert Einstein n’est pas pour autant fausse : on pourrait en venir à la conclusion qu’elle fonctionne globalement mais qu’une théorie encore plus générale vient se poser par-dessus. De la même façon que la théorie d’Einstein englobe celle de Newton.

Prochaines étapes : 1. confirmer cette découverte. 2. trouver la 5è dimension.

Au boulot.

[via 1 | 2]

  • Olivier

    Salut,
    Il n’y a pas de tunnel de 732km de long entre le CERN et le Laboratoire italien souterrain Gran Sasso, les particules de neutrinos passent à travers la roche des alpes.
    Petite coquille à corriger…
    (merci Pierre)

  • Maxilapo

    Intéressant !

    Merci pour l’article !

  • Vincent Abry

    @merci pour la précision, je corrige tout de suite

  • Gaël

    Humm on approche de la téléportation ou des portes inter-dimensionnelles !

    Fascinant :)

  • paulo

    bonjour,
    je ne suis qu’un simple amateur des sciences, mais je me pose la question :
    300 000 km/s est la vitesse de la lumière dans le vide (si je ne m’abuse). Ma question est cette vitesse de la particule mesurée, est-elle dans le vide aussi ? A travers un « tunnel » ? Est-ce possible ? sinon cela voudrait dire que cette particule serait encore plus rapide ?

  • Olivier

    Salut Paulo,

    La vitesse de la particule, comme indiqué sur le dessin, n’a pas du tout été mesurée dans le vide. La particule à été générée par le CERN en Suisse (Genève) par l’anneau d’accélération de particules et le résultat de la collision de ces particules à généré un flux de neutrino, dont une partie s’est échappée en direction du laboratoire italien. Ce laboratoire italien dispose d’un détecteur de Neutrino qui est une sorte de grande piscine avec un volume très important d’eau et de capteur. La difficulté c’est que les neutrinos interagissent peu avec la matière et c’est une très faible quantité du flux généré par le CERN qui a été détecté.
    Grâce à cette faible interaction avec la matière, les neutrinos peuvent traverser la matière (et dans notre cas, la croute terrestre à 11km de profondeur), comme s’il s’agissait du « vide ».
    Théoriquement, aucune particule ne peut aller plus vite que la lumière, mais les calculs ont prouvé le contraire… Une nouvelle page de la physique théorique pourrait s’écrire bientôt, mais où est le nouveau Einstein?

    Voilà Paulo, en espérant t’avoir apporté un peu d’éclaircissement.

  • spasma

    Et si tout simplement le temps n’existait pas? Le cône d’espace-temps deviendrait désuet. Et au fond, c’est ce qui compte le plus théoriquement, car si la vitesse de la lumière était une autre constante, celà ne changerait rien à la matière ou à l’énergie. Certains ont réussi à enlever le temps de la mécanique relativiste. Des expériences montrent même au travers des phénomènes quantiques que le temps ne peut s’écouler. Certains considèrent même que la matière et l’énergie ne sont que des informations. Et le mécanisme des trous noirs permet de s’en rendre compte, car le temps n’y est plus modélisable comme on le défini classiquement.
    Einstein considéra que les photons sont des quantas d’énergie. Et quand il établi la relativité générale, n’a t’il pas appel à Hilbert pour construire mathématiquement un espace covariant?
    Est-il ainsi possible de modéliser l’énergie, la matière dans un espace qui rende conciliable une compréhension de l’information quantique et relativiste dans un espace mathématique? Pourquoi comprendrions nous mieux le réel en liant des variables avec des morceaux de réalité? Qui sera le nouvel Hilbert?

  • gras

    La théorie de la relativité attribuée à Einstein est fondamentalement fausse dans ses fondements théoriques. L’étude sérieuse de cette théorie dans un cours de référence comme celui de LANDAU & LIFCHITZ permet de s’en convaincre sans même avoir besoin d’être fort en math (niveau bac pour la relativité restreinte) … Tous les éléments sont sur le site (http://EINSTEIN.monsite-orange.fr) ou sur facebook : « relativité d’Einstein:une théorie fausse »