Un trader japonais fait une erreur de 617 milliards de dollars

C’est sans doute l’une des pires erreurs de trading jusqu’à aujourd’hui. Un trader au Japon a passé des ordres dans 42 compagnies totalisant une somme de 67.78 trillions de yens, soit 617 milliards de dollars US (plus que l’économie de la Suède) rapporte Bloomberg.

image : Tokyo Stock Exchange

image : Tokyo Stock Exchange

Le plus gros ordre concernait près de deux milliards d’actions de Toyota, soit l’équivalent de 115 milliards de dollars. Cela représente 57% du nombre d’actions en circulation du titre de Toyota Motor Corp. Les autres transations concernaient des compagnies comme Canon, Sony et Honda.


Fort heureusement, ces 40 transactions ont été annulées juste à temps avant qu’elles ne soient exécutées.

Il s’agirait d’une erreur humaine…

Et ce n’est pas la première fois que cela arrive.

En 2009, la banque suisse UBS s’est trompé dans un ordre en exécutant 3 trillions de yens au lieu de 30 millions de yens d’obligations dans le géant des jeux vidéo japonais Capcom.

En 2005 un trader japonais a voulu vendre 1 action de la société de recrutement J-Com à 610 000 yens l’action (5600 dollars US aujourd’hui), mais au lieu de cela il s’est trompé et a vendu accidentellement 610 000 actions à 1 yen chacune. Cela représentait 41 fois le nombre d’actions disponibles de la compagnie. La banque Mizuho Financial Group a été incapable d’annuler l’ordre et celui-ci a été exécuté par le Tokyo Stock Exchange. Ce qui a coûté à la banque 40 milliards de yens (et non 27 milliards comme le rapporte Bloomberg, soit l’équivalent de 330 millions de dollars US à l’époque), entraînant la démission du directeur de la bourse de Tokyo.