Un circuit électronique dans la peau

circuit electronique

Des chercheurs du Rogers Research Group (Université de l’Illinois) et du laboratoire Coleman (San Diego) ont mis au point un circuit électronique qui peut s’intégrer à la surface de la peau d’un être humain (comme un tatouage).

Le « epidermal electronic system » (EES) est un tatouage électronique temporaire de 0,05 mm d’épaisseur (diamètre d’un cheveu) qui dure deux semaines et peut résister à un étirement de la peau ou une compression.


Au niveau médical, il pourra servir à monitorer le rythme cardiaque de patients ou leur activité cérébrale. Une autre de ses applications risque d’en intéresser plus d’un : la contraction des muscles pourrait être utilisée, en étant reliée à des algorithmes, pour contrôler un ordinateur ou un jeu vidéo. D’ailleurs à ce propos, les scientifiques ont été capables en plaçant un circuit sur la gorge d’un patient, de différencier des mots prononcés tels que « à droite », « à gauche », « en bas », « en haut », « go », « stop » ; ce qui ouvre des perspectives plutôt intéressantes pour les gamers.

L’humain rempli d’électronique, c’est un pas de plus vers l’homme robot… ou Big Brother (avec des circuits reliés à un superordinateur central par exemple).

circuit dans la peau

Ici intégré dans un tatouage :

tatouage electronique

via | images : john rogers

  • leplantigrade

    ce me rappelle les livres de Peter Hamilton dans le cycle du Common-wealth.
    (enfin j’ai surtout lu le cycle de l’étoile de pandore)