Ubisoft poursuivi pour avoir copié l’idée d’Assassin’s Creed


L’avenir d’Assassin’s Creed III est menacé. Au moins un peu. La sortie de ce blockbuster pourrait effectivement être compromise si Ubisoft vient à être reconnu coupable de violation de droits d’auteur. « Mais de quel auteur est-il question ? » me demanderez-vous. De John L. Beiswenger, auteur américain de science-fiction qui reproche à Ubisoft d’avoir délibérément plagié sa nouvelle Link pour concevoir la prémisse d’Assassin’s Creed.

Assassin's Creed 3


Link contiendrait des éléments trouvant leur équivalence dans Assassin’s Creed, comme par exemple le « bio-synthétiseur » permettant aux gens d’accéder et de vivre les souvenirs de leurs ancêtres (le personnage de Desmond se sert d’un dispositif semblable dans le jeu d’Ubisoft). John L. Beiswenger parle aussi de thèmes similaires incluant « une tonalité spirituelle et biblique, avec des références faites à Jésus et à Dieu ». Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il y a fort à parier qu’Assassin’s Creed ne soit pas l’unique jeu vidéo traitant de sujets religieux et en particulier du christianisme (et El Shaddai, alors ?).

La plainte déposée par M. Beiswenger est tout à fait sérieuse, et ce dernier demande à Ubisoft 1,05 million de dollars et 5,25 millions de dollars de dommages et intérêts, parce qu’il faut bien assurer ses vieux jours. Notre homme souhaite également bloquer la sortie d’Assassin’s Creed III et d’autres produits issus de la franchise. Cette éventualité a peu de chances de se produire, reste à savoir maintenant si la justice considèrera recevable la plainte de Beiswenger et si Ubisoft consentira à l’enrichir en attendant de s’en mettre lui-même plein les poches lors de la parution d’Assassin’s Creed III.

[via]