Twitter: pour le meilleur ou une perte de temps?


Hugh MacLeod a fermé son compte twitter. Et curieusement son billet tout simple pousse au débat dans la blogosphère US.

Voilà le débat relancé.


Et ci-dessous la vision de Hugh en BD.

Twitter: Ange ou démon ?

Ca ressemble beaucoup à Facebook tout ca: on aime, on aime pas, on aime, on aime pas ; -)

twitter gapingvoid

Personnellement j’utilise Twitter à l’occasion. Je suis des fois tenté de dire que c’est une perte de temps surtout si l’on commence à aimer ca. D’autres fois j’aime ca et j’envoie quelques twitts. Histoire de montrer que j’existe.

Devenir accroc à Twitter peut être si facile. On lit les autres, et on décide de partager ses moments avec ses « followers ». Quelqu’un répond, on y répond, un autre arrive, on continue… On peut vite être pris à son propre jeu et y passer des heures. Pour les plus fous, Twitter pourrait ressembler à un Casino du Blogueur. Il y a du monde, de l’excitation, on ne voit pas le temps passer. Mais il n’y a pas d’argent. La seule monnaie d’échange est de découvrir un scoop ou d’apprendre un truc inédit sur un blogueur qu’on connaît bien.

Mais Twitter c’est pas si nul. C’est un café du coin. Le vendredi soir par exemple.

Ou bien on peut y faire de la veille.

Mouais.

Des fois j’aime. D’autres fois je me dis « rendez-moi ces 20 minutes de ma vie ». Vu que je tends à optimiser mon temps derrière l’ordinateur, c’est clair que je ne deviendrai jamais accroc à twitter.

C’est une vraie relation d’amour-haine.

Le mieux est de l’utiliser avec modération et intelligence.

Au moins je trouve à Twitter un minimum d’intérêt complémentaire au blog, contrairement à Facebook

  • Myriam

    le problème de Twitter c’est que c’est un outil utilisé par les blogueurs et fermé au monde des blogueurs. Ca peut-être utile pour rendre compte d’une mise à jour et encore là, des outils comme Netvibes peuvent permettre aux followers de le savoir.

    J’ai l’impression que Twitter c’est plus une affaire d’égo, tout dire à tout le monde ce que l’on fait à chaque instant, et voir que les gens s’y intéressent (en plus!)

    Facebook est un copain d’avant plus trendy, rien de plus :)

    Pour moi la force d’un outil, c’est de s’ouvrir au public généralisé et pas seulement aux passionés. Facebook l’a fait, j’attend de voir si twitter y arrivera (j’en doute fortement)

    En tout cas je trouve ca intéressant parceque perso, twitter je n’aime pas :)

  • Cedric

    Tellement vrai ce comics!

  • Fubiz

    Assez bien résumé!

  • Al-Kanz

    Myriam, Twitter, ce n’est qu’une affaire d’ego, sauf peut-être pour ceux qui ont réussi à détourner sa vocation première.

  • jeff-TVQC

    En fait twitter em rappel le bon vieux temps de undernet et Mirc