Twitter plus, bloguer moins


Il est devenu tellement évident en observant la blogosphère et la twittosphère qu’un certain nombre de blogueurs se mettent à twitter plus et bloguer moins.

L’un des premiers à avoir foncer sur cette voie est Loic le Meur, il y a déjà au moins 2 ans de ça.


Bloguez moins et les moteurs de recherche vous ramèneront moins de trafic, vous aurez moins de backlinks.

Mais -c’est là que ca devient intéressant- si vous passez plus de temps sur Twitter, ce n’est pas dénué d’intérêt car la tendance pourrait s’inverser sous peu. Certains l’ont sûrement déjà expérimenté. Même si on met de coté le coté SEO, au niveau webmarketing il est clair que les réseaux sociaux commencent à emboîter sérieusement le pas sur le SEO traditionnel.

Twitter est le sujet chaud du moment, comme Facebook il y a un an ou deux. Sauf que Twitter est là pour durer. [avis personnel :- ) ]

Le simple fait que de plus en plus d’internautes, blogueurs, early-adopters postent d’abord sur Twitter avant d’écrire sur leur blog ou sur Digg va obliger des moteurs comme Google à évoluer… ou mourir à petit feu.

De la même façon que les blogs ou les vidéos de Youtube ont été privilégiés dans les moteurs avec du contenu frais, Google pourrait décider d’indexer en priorité des simples pages de Twitter, Twitpic etc..

De toutes façons si Google refuse de le faire, le moteur de recherche de Twitter va commencer à inquiéter le géant.

Et oui le monde du SEO change en permanence, mais ce qui en fait son attrait.

Il n’ y a pas de recette magique si ce n’est: Twittez plus, Bloguez plus, Sortez plus. Soyez partout, 24h/24 online et offline. Ca devrait marcher… ;-)

  • Stéphane Guérin

    Intéressant. Une chance que je me suis mis à twitter! Fiou ;)

  • Vincent Abry

    LOOL :-))
    Twitter n’est pas encore un passage obligé mais ca commence à le devenir sérieusement en effet!

  • alain

    Content de voir que suite à notre conversation au dernier Yulbiz, tu ponds cet article qui me rassure. J’ai encore de l’avenir même si je blogue moins parce que je tweet plus ;-)

  • Vincent Abry

    Je ne me fais pas de soucis pour toi Alain :-)
    Le truc c’est que ca change tout le temps
    à mon avis bloguer moins, twitter plus sera peut etre un avantage bientot, mais quand?
    Les webmasters et entrepreneurs vont suivre la vague pour avoir du trafic et avoir de la visibité en ligne.
    Si Google décide de déclasser les blogues et de mettre en avant les tweets, ca risque d’être: « Tous sur Twitter!!  » ;-)

  • Thierry Clermont

    Je suis peut-être vieux jeu, mais je ne vois pas l’intérêt pour un moteur de recherche de mettre en valeur des Tweets.

    Depuis quand un texte qui fait moins de 140 caractères est plus pertinent qu’un texte complet?

  • Vincent

    Hello Thierry,
    Je verrais bien cette indexation comme celle des actualités actuellement sur Google, tout en haut mais seulement pour les tweets qui conduisent à des liens d’autres pages.
    En quelque sorte de la pertinence niveau actu, fraicheur mais cela ne changerait pas les pages statiques.

  • Thierry Clermont

    Où est l’intérêt si les Tweets ne font que pointer? Perso, je veux lire du contenu pertinent le plus rapidement possible. Pas le Tweet de François Untel qui ressemble à ceci : « Wow, cé super! ».

  • Vincent Abry

    Je verrais plus des tweets de personnes de confiance genre des gros noms de Twitter avec des posts comme « Google s’apprete à racheter Twitter, voir http://www... »
    Après j’en sais rien faudra voir ce que google fait réellement

  • Faut pas rêver

    Faut pas rêver cher amis, vous pensez sincèrement ce que vous dites Alors comme ça google va se noyer devant twitter. Mais Twitter existe depuis plus de deux ans et n’arrive toujours pas à toucher les internautes. On parle pas de la blogosphère ou de stars qui ont besoin de créer le buzz. Google c’est comme Coca Cola, Microsoft, ou d’autres réussites US, envier, épier, envie de voir leur chute mais jamais ça n’arrivera….

    Vous etez tout simplement twitter addict, comme l’on pu l’être les fans de Second life. Twitter va être racheté par Google et le poisson sera noyé ainsi. S’il réussisse à le vendre à Google ils auront super bien réussit leur affaire.

  • Florent

    Twitter là pour durer ?

    Je demande à voir, au-delà du microcosme, certes visible sur Twitter du consultant en com/webmarketing, Twitter n’existe pas.

    Quand on rajoute à cela le fait que, en terme d’interactivité Twitter constitue le comble du retour vers le futur, j’ai de gros doutes.

    Une fois dépassé la -maigre- dimension réseau social, et les oripeaux branchouilles propre à fasciner les journalistes de Libé, faut bien l’admettre, Twitter est un outil sensiblement moins performant que les chats Caramail (qui se souvient de Caramail ?) ou AOL (qui se souvient d’AOL ?) d’il y a une douzaine d’années…

    Ceci dit, en geek old school que je suis, si on revient aux newsgroups et à irc, moi, ça me va…

  • Katheline Jean-Pierre

    @Florent:
    j’aime bien la perspective que tu souligne dans ton commentaire. Il est bien vrai que pour les spécialistes Web et Réseaux Sociaux, Twitter semble comme la caverne d’Alibaba regorgeant de jujubes informationnels, triés, selon nos besoins propres et nos sources préférées. Il est bien vrai que Twitter pour les journalistes et le Geek, ça le fait,et cela se répand aussi à la longue traîne des niches informationelles comme la mode, la pub, le politique, etc.

    Toutefois, de là à juger un retour à mIRC, il y a un pas. mIRC, bien que très divertissant, n’étaient pas développée selon le format « télégraphique » que nous propose Twitter. Il y avait beaucoup de « DSL », etc. Donc, un peu une course et une recherche de l’auditeur idéal dans cette masse diffuse de gens et de pseudonyme. Oui, il y a les salons de chat, mais en terme de réputation de ton interlocuteur, il y a beaucoup de travail à faire pour le « jauger » et t’assurer que cette personne s’y connait un peu dans le domaine qu’elle prétend. Il me semble qu’on ne va pas sur Twitter pour « se faire des amis », mais pour échanger des liens, des infos et saisir le pouls de la journée en version « nouvelles technologiques » ou « nouvelles politiques » ou « nouvelles sur l’industrie de la mode ».

    J’aime bien être surprise par ma niche Twitter. Je ne pourrais aggréger autant d’information d’intérêt avec le peu de temps dont je dispose.

    Merci,

    Katheline
    Évangéliste médias sociaux et « Web Branchouille »