Twitter Dépendance : êtes-vous accroc ? [infographie]

Vous pourriez être accroc à Twitter si vous avez déjà réservé un pseudo pour votre futur bébé ou que vous êtes un adepte de la Twittérature…


La dépendance au réseau social serait plus difficile à surmonter qu’une consommation régulière d’alcool ou de cigarettes, selon une étude américaine. Et plus difficile à se défaire que du café, du sexe ou du sommeil!

Après les antidépresseurs, bientôt les pilules pour arriver à vivre sans réseaux sociaux ? (on peut même rajouter sans Internet ou smartphone…).

Possible, car selon une étude réalisée en 2010 auprès d’étudiants américains à qui l’on a empêché d’accéder aux medias sociaux pendant 24h, une bonne majorité d’entre eux ont exprimé un certain mal-être : 23% ont affirmé souffrir de dépendance, 21% de détresse mentale ou physique, 12% d’échec, 8% de confusion et 8% d’isolement. Exagéré comme résultats ? Peut-être, mais à vous de juger.

Et les stars ne sont pas épargnées : parmi celles qui ont quitté le réseau mais se sont finalement résolues à y revenir : Ashton Kutcher, Alec Baldwin ou Chris Brown.

Twitter Dependance

  • Kaan

    Ils sont où les « 35 ans »…? ;-)

  • MarkLeNet@VivreAFond

    les 35 ans sont à 50% dans les 22-34 et 36-49, statistiquement ;)
    Petit accroc sur les accros…

    Mais bon, tout le monde sait qu’un % sans écart-type ne signifie pas grand-chose. Alors ce n’est pas bien grave, l’idée est d’avoir juste une tendance.
    Et j’avoue avoir débusqué en mon esprit quelques partis pris, au travers de cette infographie, alors merci !

    M.
    P.S. Mieux vaut écrire en 120 pas 140. C’est mieux pour le retweet;)

  • Hélène

    En france au niveau du genre, ce sont les hommes les plus présents sur Twitter…En même temps c’est une conception différente du réseau.

    MarkLeNet@VivreAFond, c’est vrai cette histoire de 120 au lieu de 140? Tu saurais m’expliquer?