Tsunami Debris Project : Facebook va aider les japonais à retrouver leurs affaires


Voilà une jolie utilité donnée à Facebook : aider les victimes japonaises du Tsunami à retrouver leurs objets perdus. Et c’est le Musée canadien maritime de Colombie Britannique qui va se charger de ce projet.

Tsunami Debris Project


Pour l’anecdote, le bateau sur la photo ci-dessus (le Ryu Un Maru) ne retournera jamais à son propriétaire, puisqu’après plus d’un an d’errance sur les océans, il a été coulé par les autorités de l’Alaska car jugé trop dangereux pour la navigation.

Le tsunami du 11 mars 2011 sur les cotes japonaises aura laissé beaucoup de traces, autant psychologiques que matérielles. Les débris éparpillés au milieu de l’océan pacifique se comptent par millions et beaucoup d’entre eux ont atteint les rives de la cote Ouest canadienne (malgré les 6400 kilomètres de distance). C’est pour cette raison que le Musée Maritime de Colombie Britannique (MMBC) a mis en place une page spéciale sur Facebook pour permettre aux japonais de mettre la main sur certains de leurs objets personnels. Certains ont tout perdu pendant la catastrophe, et retrouver des souvenirs qui leur appartiennent ou appartiennent à leurs proches disparus, cela fait toujours du bien.

Il faudra encore au moins deux ans avant que tous les débris japonais (1,5 million de tonnes) atteignent les cotes canadiennes. En attendant les objets seront soigneusement répertoriés et documentés sur la page facebook.com/TsunamiDebrisProjectMaritimeMusBC

Une initiative plutôt sympathique du Canada, réalisée à l’aide d’Internet et qui mettra un peu de baume au coeur à la nation Japonaise.

Casque Japon

[Vancouver Sun]

  • diago

    Jolie initiative,
    mais un peu obscure…
    Comment vont ils retrouver des objets plusieurs long moi aprés…
    A par les anciens proprietaire de bateau si il n’a pas encore été coulé.
    Je vois mal, les gens récupéré les carcasses rouillés de leurs voitures