TextMaster Fr, une nouvelle plateforme de rédacteurs web

TextMaster


Quelques jours seulement après la publication de la sortie de Textbroker en français, une plateforme internationale qui met en relation entreprises en demande de textes et rédacteurs web, voici qu’un nouveau venu arrive dans le décor : Textmaster.

Découvert via techcrunch, le service proposé par Textmaster.fr met à contribution des rédacteurs, traducteurs et réviseurs de textes. Par contre le processus semble différent de celui de Textbroker, puisque le site déclare qu’il ne retient ses candidats seulement après leur avoir fait passer plusieurs tests. Ce qui pourrait vouloir dire qualité avant tout.

Les rédacteurs/traducteurs/reviseurs sont notés comme sur textbroker et en ce qui concerne le prix du service, ici il est fixe au lieu d’être facturé au mot.

Textmaster n’est pas encore ouvert ; cela devrait se faire d’ici quelques semaines.

  • Kris / MyWebBusiness

    C’est une bonne nouvelle car cela garantirait des textes de bonne qualité. Je vais suivre ca de près

    Merci

  • Benoit

    Bonjour Vincent et merci pour cet article.

    Je vous confirme que la qualité sera le maitre mot de notre plateforme, d’où les tests proposés aux candidats.

    Quant au prix, nous ne communiquons pas encore sur ce point en revanche, je vous confirme que nous facturerons les prestations au mot.

    Nous vous tiendrons au courant dès l’ouverture du site.

  • NADIA

    Bonjour,

    Le site est-il désormais ouvert? Faudra-t-il un compte paypal pour les reversements de salaires?

    Merci.

  • Benoit

    Bonsoir Nadia,

    Le site n’est pas encore ouvert mais vous pouvez déjà vous inscrire pour déposer votre candidature. Quant au paiement, il faudra effectivement disposer d’un compte Paypal.

    N’hésitez pas si vous avez d’autres questions

    Benoit

  • Imen

    Sauf que voilà: pour 200 mots on vous facture 10 euros (niveau très bon) et on reverse à l’auteur………. 1.6 euros. Textmaster garde pour lui 84% des gains. Les malgaches et les tunisiens font actuellement le succès de ce site mais il est voué à l’échec car il est basé sur l’exploitation, voire l’esclavage.
    Je préfère wordissimo qui facture 10 euros le texte de 350 mots et reverse 7. En plus, il est composé de 60% de professionnels.

  • Jean-Marie Legrin

    mouais en tant qu´auteur je suis contre le tarif fixe, qui laisse un peu trop de marge a l´exploitation ( merci Imen pour le post!)
    en tout cas, je me suis tourné vers independent-publishing.com après avoir testé quelques plateformes… avec quelques textes bien fignolés, on (en tout cas je) monte dans la hiérarchie en quelques semaines =)
    en tout cas, c’est ma solution pour résoudre la crise ;-)