Tesla Motors met tous ses brevets en Open Source



« Hier, il y avait un mur de brevets de Tesla dans le hall de notre siège social de Palo Alto. Ce n’est plus le cas. Ils ont été enlevés, dans l’esprit du mouvement open source, pour l’avancement de la technologie des véhicules électriques. »


Tesla Model S

Voilà ce qui pourrait s’annoncer comme une future percée du véhicule électrique dans les années qui viennent. En tout cas l’idée est louable et cela pourrait donner un coup de boost à l’industrie. Dans un élan de générosité (mais pas tant que ça, voir ci-dessous), le milliardaire Elon Musk a décidé de mettre tous les brevets de Tesla à la disposition de la concurrence. Oui vous lisez bien : en Open Source.

Elon Musk

Les plateformes Open Source, autres que dans l’industrie du logiciel, existent déjà, comme c’était le cas avec la plateforme robotique PR2 de Willow Garage. Mais cette fois c’est une première dans l’industrie automobile il me semble.

« L’idée est d’autoriser tout le monde à utiliser les technologies brevetées par Tesla, à condition que ceux qui utilisent ces technologies s’engagent eux-mêmes à ne pas poursuivre les bénéficiaires en violation de brevets, lorsque ces brevets sont liés aux technologies concernées. » [Numerama]

Attention cependant, ce geste d’ouverture de Musk alias Tony Stark (Iron Man) n’est pas désintéressé : en fait l’Open Source est un modèle de développement d’affaires qui va profiter à Tesla dans le futur. Car le constructeur ne peut plus se permettre de tout faire lui-même, dans un marché américain dans lequel seulement 1% de toutes les voitures vendues sont électriques… Oui il reste pas mal de boulot à faire pour que l’industrie décolle, mais c’est certainement une avancée très encourageante pour la voiture électrique.

Model S