Téléphone Mobile versus Internet: Analyse


Sony Ericsson W810i

Le Québec m’a inculqué ma culture web actuelle. Dès la fin des années 90, lorsque le Web était encore jeune. Sans aucun doute l’influence américaine. Je dois toute ma passion pour la grande toile au drapeau à la fleur de lys.

Pour ce qui est du téléphone cellulaire c’est autre chose: j’en ai bien possédé un il y a quelques années, un Nokia chez Fido (j’ai d’ailleurs encore le sac de voyage Fido que j’avais eu en cadeau). Mais je ne l’ai gardé guère plus d’un an. Je l’utilisais pour parler à un ou deux amis de temps à autre mais sans plus.


Fido Telephone et cellulaire au Québec

Au Québec le cellulaire fut une mode. Regardez autour de vous, qui en possède un à part les hommes d’affaires ou représentants, agents immobiliers, dealers, familles avec bébé, ou quelques ados? vraiment peu. Certes la mode semble reprendre avec la diversité des offres et surtout l’avancée du multimedia mobile(web/tv/musique).

Mais la France est-elle plus branchée téléphone mobile, portable, cellulaire, gsm .. -ou le terme que vous voulez- que le Québec? Oui ca ne fait aucun doute.

Ici tout le monde a un mobile. C’est le terme que j’ai adopté car « portable » porte à confusion avec l’ordinateur, le « laptop ».

Ma mère en a un, mon père, ma soeur, son copain.. les grands-parents, les oncles, les tantes, les filleuls, les cousines.. et maintenant moi et ma femme :-)

Deux mots comme on aime à dire ici: Hallucinant. Énorme!

Étant donc plus imprégné du Web depuis des années -par choix- je ne connaissais donc plus grand chose en pratique avec un téléphone mobile. La découverte de mon Sony Ericsson W810i depuis 3 jours est vraiment magique. Pareil que lorsque j’ai créé ma première page perso en 1998 sur multimania.

On peut vraiment tout faire même si mon écran n’est pas spécialement adapté pour surfer sur le web: choisir la sonnerie qu’on veut, en télécharger des nouvelles, changer le thème comme sous Windows, envoyer des SMS, des MMS, des emails, prendre des photos, écouter la radio, des mp3, jouer, regarder la TV, suivre les cours de bourse, la météo, les matchs en direct, aller sur Gmail (Yes!!), sur Google ou n’importe quelle page,.. bref impossible de tout énumérer. Tout ca pour 27 € ou 40$ CAD par mois. Avec 3 numéros illimités, tous les appels recus sont gratuits en France (ca je ne savais pas). Le forfait compte 1 heure qui est donc facturé seulement quand vous appelez un numéro qui n’est pas dans la liste de vos 3 préférés. Pour ce que j’en fais actuellement, ca suffit et c’est très pratique.

J’aurais eu mon mobile il y a 2 semaines lorsque j’ai réservé mon billet d’avion pour Paris, ca m’aurait évité de me lever à 4h30.. Un des deux rendez-vous était annulé mais je n’avais pas accès à Gmail!

Alors lorsque je lis un article sur Vinton Cerf, le père fondateur d’Internet, vice-président et évangéliste en chef chez Google, je me dis que le bonhomme a sûrement raison..

Vinton Cerf - Internet Father

Cerf prédit que l’avenir d’internet n’est pas sur l’ordinateur mais sur le téléphone mobile.

De 50 millions de personnes connectées en 1997, il y en a aujourd’hui 1.1 milliards. Il reste donc 5.5 milliards de futurs internautes à conquérir. Et cela ne sera possible qu’avec l’abaissement des coûts de matériel et de connexion. Cerf mentionne qu’il y a 2.5 milliards de téléphones mobiles dans le monde. La croissance n’a rien à voir avec celle des internautes sur ordinateur. Elle est largement tractée par la Chine et l’Inde. Dans cette dernière, pays de 1.1 milliards d’habitants, la croissance est phénoménale: s’ajoutent 7 millions d’utilisateurs de téléphones mobiles chaque mois. En comparaison en Inde, seulement 3.5% de la population est connecté à Internet, soit 40 millions de personnes.

Les coûts des téléphones mobiles ont largement baissé dans le monde grâce à une compétition très forte. Aujourd’hui un téléphone mobile peut (presque) tout faire: téléphone, internet, tv/radio, ou servir de moyen de paiement comme au Japon.

La seule chose qui m’interpelle est de ne pas savoir si l’utilisation du téléphone mobile est nocif pour la santé. On peut voir la petite note sur la notice qui dit en gros: « on ne sait pas si c’est nocif, aucune étude le prouve et de toutes facons on n’est pas responsable »

Un oeuf peut-il cuire en le mettant entre deux mobiles allumés? il semble que cette info largement relayée sur le web ne soit qu’un canular.

Il reste que je fais partie de ceux qui ressentent quelque chose quand ils se servent d’un mobile: des vibrations ou chaleurs. Pas tout le temps mais ca arrive.

Pour moi le mobile est donc à utiliser avec parcimonie: pour des urgences, en dépannage, à l’extérieur.