Surfer au travail rend plus productif [étude]


internet au travail

Selon l’étude « Impact of Cyberloafing on Psychological Engagement » de Don Chen et Vivien Lim de l’Université de Singapour, surfer sur les heures de boulot rendrait les employés plus productifs.


La recherche qui a été présentée la semaine dernière à San Antonio au Texas, s’est basée sur deux études identiques, dont l’une avec 96 sujets et l’autre avec 191 personnes.

Les sujets ont été répartis dans 3 groupes distincts : un groupe de travail contrôlé de près,  un groupe qui pouvait faire une pause (sauf surfer) et un groupe qui avait le droit de naviguer sur internet.

Première épreuve : tous les participants devaient relever toutes les letttes « e » qu’ils voyaient dans un texte, et ce pendant 20 minutes (super l’épreuve…).

Deuxième épreuve : pendant 10 minutes, le groupe « contrôlé » devait réaliser une autre épreuve de travail, tandis que le groupe 2 pouvait faire ce qu’ils voulaient sauf surfer (donc parler au téléphone, emails, sms, etc…) et le troisième groupe pouvait naviguer sur Internet.

Troisième épreuve : identique à la première, pendant 10 minutes. (on peut penser que la lettre a changé…)

Les résultats de l’étude sont sans appel : les sujets du 3è groupe qui pouvaient surfer comme ils voulaient sur le web, sont ceux qui ont été les plus productifs et les plus concentrés, avec les plus hauts niveaux d’engagement et le moins de fatigue mentale.

La navigation sur internet aurait des fonctions regénératrices, alors qu’au contraire le email serait une grande source de distraction.

Vous savez ce qui vous reste à faire… ;-) [montrez cet article à votre boss avant de prendre le risque de commencer à surfer à fond les ballons ^_^]

[via wsj]

  • Daniel

    Punaise je demande à voir d’autres recherches sur le sujet, mais personnellement, je sais que je suis quelqu’un de plus réactif et concentré depuis que je surfe sur le net.

  • lionel dm

    Et est-ce que surfer est considéré comme une activité ludique ? Si oui, alors que les autres on des outils précis à utiliser, on comprendra bien que le dernier groupe est bien relaxé…