Steve Jobs, génie d’Apple, est mort à 56 ans

Steve Jobs : 1955-2011.


Au lendemain de la présentation du nouvel iPhone 4S, Steve Jobs le fondateur charismatique d’Apple est mort.

La page d’Apple affiche l’image suivante sur sa page d’accueil :

Steve Jobs 1955-2011

Après avoir eu un cancer du pancréas en 2004, il avait subi en 2009 une greffe du foie. On le savait gravement malade et son état de santé inquiétait de plus en plus.

Sa famille a précisé qu’il serait mort chez lui, en paix.

Ce génie de l’informatique et de l’innovation aura mené Apple jusqu’à la fin, jusqu’au 25 août dernier en fait, date de sa démission.

Hier, soit une journée avant son décès était lancé l’iPhone 4S, alors que l’on attendait l’iPhone 5. C’est juste un peu dommage que l’annonce de ce lundi par Tim Cook n’ait pas vraiment séduit les technophiles et que Jobs parte sur une note comme celle-ci.

Mort de Steve Jobs

Mais on ne souhaite retenir que le meilleur et on retiendra que Jobs est l’un des visionnaires qui a marqué l’histoire de ces 100 dernières années.

Steve Jobs, le génie d’Apple :

Steve Jobs 2005 Stanford Commencement Speech :

Steve Jobs Mac

  • Bonob0h

    Génie Steve Jobs ! On peut le qualifier de plein de chose mais pas de Génie ! Enfin si … Génie du Pillage, Génie de la Mauvaise Fois, Genie du bridage, Génie du Mépris,

    Parcequ’un homme a réussi c’est un génie ? D’autant plus en le qualifiant de visionnaire de visions volées à d’autres !

    Retenir le meilleur d’un ver pourri jusqu’à la moelle !
    Il serait bien de faire la part de chose !
    Dans le cas contraire on appel ça du négationnisme pourtant décrié quand il s’agit d’autres personnes !

    Mais certains http://philippe.scoffoni.net/steve-jobs-apple-oeuvre-decevante/ osent !

  • luigi

    L’idée reçue qu’Apple a volé des concepts est fausse, puisqu’au contraire c’est Microsoft qui a volé à la Pomme la plus grande

    révolution informatique de l’histoire : L’interface graphique ou GUI !

    Par contre, le caractère du personnage et sa non-hésitation lorsqu’il pouvait profiter du malheur des autres le rendaient effectivement pas si angélique que ça.
    Ayant lu la biographie de Steve Jobs je me considère comme bien placé pour en parler…..