Spammeur: pas si payant

Des chercheurs américains ont étudié le phénomène du Spam en se mettant dans la peau de Spammeurs.


L’expérience a été menée par une équipe des Universités de Berkeley et de San Diego en Californie.

Ils ont commencé par infiltrer le Storm Network, un réseau qui utilise près d’un million d’ordinateurs piratés qui servent de relai pour l’envoi d’emails.

Ils ont créé plusieurs « Proxy Bots » qui servaient de commande intermédiaire entre le réseau Storm et les ordinateurs piratés.

En 26 jours et 350 million de spams envoyés à l’aide de 75 869 machines contrôlées à distance, les chercheurs n’ont engrangé que 28 ventes, soit 2731 dollars.

Le taux de réponse était inférieur à 0.00001% (le taux normal pour des campagnes de emailing légitime est d’environ 2.15%).

Avec 100 dollars par jour de revenus, pas si payant d’être un spammeur. Surtout qu’ils risquent gros.

Les chercheurs ont conclu que l’on était loin des sommes immenses clamées par certaines personnes il y a quelques années.