Slow Blogging: êtes vous prêt à bloguer au ralenti ?

slow-blogging


Le Slow Blogging veut dire bloguer tranquillement, prendre le temps et le recul d’analyser l’information pour mieux en parler dans des articles de synthèse. Ou tout simplement bloguer relax, sans se prendre la tête.

Le post de Nicolas Clairembault résume bien l’idée et fait référence à trois sites qui traitent du sujet.

J’avoue avoir souvent été tenté de plonger dans ce style de blogging, complètement à l’opposé de l’actualité 24h/24 ultra-stressante de la bouillonnante blogosphère techno-web.

Avantages: moins de stress donc moins de problèmes de santé, profiter plus de la vie et de sa famille, prendre la vie cool en tant que blogueur, faire des articles de fond qui feront augmenter votre compteur feedburner.

Désavantages: perte de trafic et de revenus, perte (?) de PR, décrochage de l’activité de veille permanente, risque de perte totale d’envie de bloguer (?)

L’idéal est peut être une combinaison des deux?

En tout cas c’est un courant à surveiller car il devrait se développer dans les mois et années à venir.

Bloguer moins, bloguer mieux ?

Sondage: vous en pensez quoi ?

  • Evangenieur

    Exactement ce que je fait sur mon blog, un billet d’analyse / test / réflexion tout les 2/3 jours.

    Mais je ne savais pas que ça s’appelait du slow blogging, merci ;)

  • Eric Reboisson

    La qualité au détriment de la productivité…je préfère

  • skullpat

    Dans l’absolu, mon vrai luxe serait de n’écrire qu’un seul billet assez synthétique par jour.

  • Vincent Abry

    Un par jour Pat est-ce vraiment du slow blogging :- ) ?
    moi l’ideal de non stress serait un par semaine
    j’ai lu qu’il y a un blogueur adepte qui publie un billet aux 6 mois, ok là c’est exagéré :- ))

  • skullpat

    Non non Vince je m’imagine bien vivre sur une île déserte et n’avoir comme job qu’à écrire un billet par jour :D Pour moi ça serait le vrai concept de slow blogging !!

  • Vincent Abry

    Vu de cette manière! on signe où :-) ?

  • Stéphane Guérin

    Je sais pas trop… quand on a rien à dire ou que l’on répète ce qui est dit ailleurs, on devrait se taire. Mais quand on a de quoi d’intéressant et qu’on a du temps pour écrire, on devrait s’y mettre, non?

  • Zelaurent

    Je rajoute ce terme à mon dictionnaire. La conclusion de Stéphane a du sens. Si on a de quoi d’intéressant à dire, autant le partager, que ce soit tous les jours ou tous les mois.