Siri est-il la plus grande menace à Google ?


Présenté en même temps que l’iPhone 4S il y a 1 mois, l’assistant vocal Siri d’Apple fait beaucoup parler de lui. A tel point que le président du conseil d’administration de Google a fait une déclaration surprenante.

Siri


Selon les dires d’Eric Schmidt dans une réponse qu’il a adressé à la sous-commission du Sénat US pour la concurrence et les droits des consommateurs, la nouvelle technologie introduite par Apple est une révolution qui pourrait menacer la recherche internet telle qu’on la connait actuellement et qui est monopolisée quasi-exclusivement par… Google. Ne dit-on pas que la meilleure des défenses est l’attaque ?

En tout cas Schmidt y va fort et soutient à la commission du Sénat que même si Google domine le marché de la recherche avec 65% des parts de marché aux US (et encore plus en Europe: 94%), l’histoire montre que les technologies adoptées par les masses sont souvent remplacées d’un seul coup par de nouveaux modèles qui n’existaient pas quelques années aupraravant.

Est-ce que Siri est une véritable révolution qui va bouleverser nos vies dans les années qui viennent ou est-ce que Schmidt en rajoute pour que la commission sur la concurrence laisse Google tranquille?

A ce stade-ci il est un peu difficile de trancher clairement. Si l’on en croit Dan Kaplan dans un exercice auquel il se livre sur techcrunch, Apple aurait bien mis un pied dans la recherche en ce mois d’avril 2010 quand il a racheté la technologie de Siri pour 200 millions de dollars. Car Siri fait beaucoup mieux qu’un moteur de recherche passif comme Google. L’assistant propose LA solution à une question et non une liste de réponses parmi lesquelles il faut choisir. Siri exécute des ordres et réalise des actions là où Google s’arrête à une liste de résultats.

En fait le service élimine donc des étapes qui ne sont plus nécessaires pour arriver à un résultat final. Par contre l’assistant n’a pas encore sa base de données propres pour les réponses et recherche plutôt sur Google…

Le futur de la recherche sera t-il vocal ?

La Google TV qui ne semble pas être une révolution laissera t-elle place à une Apple TV sans télécommande qui répondra à la voix ?

Et si les derniers mots prononcés par Steve Jobs avant sa mort « Oh Wow, Oh Wow, Oh Wow » étaient une vision qu’il a eu du futur avec un certain … SIRI, son Siri ?

Jonathan Mann et la chanson en duo avec Siri :

  • Pascal

    > L’assistant propose LA solution à une question et non une liste de réponses parmi lesquelles il faut choisir.

    C’est bien ce qui me dérange, recevoir LA solution unique … la pensée unique ( quel que soit le fournisseur de résultat )

  • Maxime

    Siri est plutôt une menace contre l’intelligence humaine.

    Comme vous le dites, Siri ne se contente pas de faire une recherche, ils fait des choix.
    Choix des sources, choix des informations à diffuser ou non, ré-interprétation de la demande, etc.

    Siri est certainement un outil utile quand on recherche une information « objective », ce qui doit constituer une grande partie des recherches faites sur Google (genre « quel est le temps cet après-midi à Paris? », « qu’y a-t-il ce soir à regarder à la télé? », « quel est le cours de l’action Total? » ou « quel est le résultat du match de foot de dimanche dernier? »).
    Mais déjà là il peut y avoir des problèmes: les info météo entre weather.com et meteofrance ne sont pas toujours similaire (problème de source); les info sur le programme télé doivent-elles s’arrêter aux chaines feu-hertziennes ou est-ce qu’on doit donner toutes les chaines de la TNT, ou alors est-ce qu’Apple zapper le reportage qui passe ce soir sur France 5 parce qu’il est consacré à Samsung?

    Bref, au delà de ça, une recherche sur Internet c’est souvent tout de même bien plus qu’une simple demande d’information. Ca peut être une recherche de synthèse sur un sujet (« quelles sont les actions du FMI dans le monde? » là au delà de savoir 3/4 info de base objective, on ne peut plus vraiment se fier à une ou deux sources et il faut croiser un minimum les info pour arriver à se faire une idée), ou un comparatif pour un achat, ça peut être aussi une recherche d’info complexe avec des sous-entendus, contenus dans des sources peu évidentes, etc.

    Bref, si Siri sert juste à avoir la météo, ça reste un gadget marrant mais rapidement mis au placard.
    Je pense que la stratégie d’Apple c’est d’aller beaucoup plus loin et de faire de Siri une sorte de documentaliste virtuel. Et là à mon avis il y a un vrai gros danger. Bien plus que Google qui efface quelques recherches dans son autocomplétion ou quelques sites à la demande de gouvernements.

  • aem

    je ne partage pas totalement les commentaires ci dessus …

    Siri est un assistant qui permet de piloter/commander avec la voix ce que l’on faisait avec la souris ou le doigt …

    c’est une nouvelle interface/facon de controler un terminal …

    une des fonctions est de proposer et de faire des choix mais on reste mettre des questions / besoins que l’on exprime …

    donc je ne vois pas de pb a ce que l’on choisisse pour nous puisque on le demande … si on ne veut pas on ne demande pas … le tout est que l’utilisateur final en soit suffisamment conscient …
    d’ailleurs les propositions faites par les moteurs sont autant soumises à contreverse et je ne parle pas du filtrage des DNS par les FAI …

    SIRI = outil de commande vocale, et c’est tout !

    Sebastien

  • Logan

    Pour répondre à AEM:

    La stratégie Apple, depuis le début de l’iPhone, est de ne pas laisser de choix d’utilisation, au nom de la sacro-sainte « simplicité ». En gros, on vous donne la becquée, personne ne contrôle ce qu’on nous fait ingurgiter, mais tout le monde est content. La réflexion est trop épuisante, et Apple l’a bien compris.

    Le commentaire de Maxime est très sage et pertinent. Siri ne se contentera pas d’être une vulgaire commande vocale, comme il en existe déjà de nombreuses, souvent inconnues du grand public. Et le simple exemple de la météo dont on ne maitrise pas la provenance en dit déjà long sur le lobby du résultat de recherche.

    Cordialement,

    PS:
    « on reste mettre des questions/besoins que l’on exprime »
    Ecrire METTRE à la place de MAÎTRE en dit déjà tristement long sur l’auteur de ce post…