Sega ferme ses bureaux en France, Espagne et Allemagne


C’était donc finalement plus qu’une rumeur, puisque la nouvelle est tombée il y a peu : Sega France n’existe désormais plus, tout comme Sega Espagne, Sega Allemagne, Sega Australie et Sega Benelux. La restructuration de Sega Europe devait passer par la fermeture d’un certain nombre de bureaux, et il n’y a maintenant plus qu’à souhaiter que Sega ne tombe pas plus bas. Les titres physiques de l’éditeur aux quatre lettres seront toutefois toujours distribués en France, en Espagne, en Suisse, en Autriche et en Allemagne, et ce grâce à Koch Media.


Pour l’Australie et le Benelux, ce sont Level03 Distribution et 5 Star Games qui se chargeront de la distribution, à partir du 1er juillet prochain. En sachant que ces nouveaux partenaires travailleront sous la direction du quartier général de Sega Europe établi à Londres. En parlant de ça, Sega assurera bien la commercialisation, le marketing et la distribution du jeu officiel des Jeux Olympiques de Londres 2012, qui devrait être sorti sur Xbox 360, PS3 et PC au moment où vous lirez ces lignes.

Nous le savons depuis un petit moment, la branche européenne de Sega va se concentrer sur la distribution digitale (Hell Yeah !, The Cave) et ses franchises qui assurent toujours autant en boîte (Sonic, Football Manager, Total War, Aliens). De cette manière, les jeux les plus créatifs seront à télécharger tandis que les plus consistants (et moins surprenants, forcément) coûteront entre 50 et 70€ en magasin. Le coup de massue ultime pour les fans de Sega serait maintenant un rachat par Nintendo. Le pire, c’est que c’est une manœuvre tout à fait concevable dans cette génération d’ogres.

image : VG247, via