SalaryShare, un outil de comparaison de salaire anonyme

Salary Share

Salary Share est un outil en ligne qui permet de comparer son propre salaire aux autres revenus des membres d’un groupe (entreprises, amis, collègues de sport,…) , que n’importe qui peut créer en 1 seul clic.

Visiblement il faut plusieurs participants pour que l’outil se décide à fournir des chiffres (j’ai essayé avec 3 nombres et rien, nada). Et vu qu’il est pour l’instant très basique (pas d’alerte email), il vaut mieux bookmarker l’URL dans ses favoris.


Une fois que SalaryShare a suffisamment de données, il publie la liste des salaires, de manière anonyme et du plus élevé au plus faible. On peut aussi penser qu’il fournit la moyenne, puisque c’est ce nombre qui permettra de comparer son salaire à ceux des autres (pour l’instant pas de capture d’écran pour voir à quoi ressemble une page de résultats).

Cela reste quand même le divertissement du vendredi : ca va donner dans les entreprises et ca risque de susciter des jalousies, vous êtes prévenus!
Il est bon de préciser que n’importe qui peut entrer n’importe quoi comme chiffres… et cela n’a donc rien de scientifique. De plus c’est un site qui a été créé rapidement par des programmeurs de Job4dev.com à partir d’une discussion sur HackerNews « Le tabou du salaire des programmeurs« .

Mais pour le fun, allons-y pour voir à quoi ca ressemble: combien gagnez-vous par an (exprimé en dollars US) ? http://www.salaryshare.me/6cb425eb32cae777cc11c0e1329798ab (pool VA test, ajoutez aux favoris pour lecture ultérieure des résultats).

Si vous vous demandez combien gagnent par année les employés chez les grosses compagnies techno de ce monde, cet article fournit une réponse partielle :

-Google: 100 000$/an. + 45 à 71 000$ de stock-options sur 4 ans.
-Facebook : 87 500$/an + possiblement 200 000$ de stock options estimée sur une durée de 4 ans sur le marché (Facebook n’est pas coté en bourse)
-Amazon : 87 000$/an + 40 à 50 000$ de stock options sur 4 ans.
-Microsoft : 85 000$ /an + 50 000$ de stock options sur 4 ans.

[via techcrunch]