Rue Frontenac n’est plus

Rue-Frontenac


Le site internet québécois RueFrontenac.com lancé en janvier 2009 par les 253 journalistes en lock-out du Journal de Montréal, semble avoir rendu l’âme. Du moins pour le moment, à moins d’un revirement de situation inattendu.

Equivalent d’un Rue89.com ou Mediapart français, ce journal en ligne avait réussi à attirer les lecteurs et une audience de 500 000 visiteurs uniques et 2,4 millions de pages vues par mois. Mais le 1er juillet 2011, les 45 journalistes et photographes ont décidé de jeter l’éponge à cause d’un désaccord avec le nouvel acquéreur Marcel Boisvert. L’homme d’affaires de l’Estrie a acquis le site pour la somme symbolique de 100 dollars. Rue Frontenac était placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité ; le journal en ligne avait une dette de 120 000 dollars et 3 poursuites, selon Projetj.ca.

Suite au désaccord avec le nouveau propriétaire, les journalistes ont demandé à ce que tous leurs textes soient supprimés du site internet.

Peu importe les termes exacts de l’histoire, c’est juste dommage qu’à l’heure où Internet est omniprésent dans le monde des affaires et que les journaux papier ont tant de difficulté à se garder à flot, qu’un site avec un tel potentiel ferme ses portes…. Mais bon je suis sûr que ce n’est pas fini et qu’il y a quand même un espoir de survie.