Research in Motion: 2000 mises à pied annoncées cette semaine?


Research in Motion (RIM-T), fabricant du BlackBerry et de la tablette tactile Playbook, se prépare à annoncer une restructuration majeure qui pourrait débuter par l’élimination potentielle d’au moins 2000 emplois à l’international, selon des sources anonymes citées par le Globe & Mail.


Plusieurs gestionnaires senior auraient quitté le navire depuis janvier 2012, moment de la nomination de Thorsten Heins en tant que nouveau P.D.G. du joyau technologique canadien. Or, cette lourde tendance serait sur le point de s’accélérer.

Les dites mises à pied pourraient être annoncées dès vendredi le 1er juin prochain.

Une source familière avec le dossier et citée par Reuters souligne que les mises à pied pourraient être au nombre de 6000 et affecter les départements du marketing, des ventes, des opérations et celui des ressources humaines. Un porte-parole du fabricant canadien s’est cependant refusé à tout commentaire, lorsque questionné par Reuters.

Research in Motion compte présentement 16500 employés et l’élimination de 2000 emplois représenterait une diminution de plus de 12% de sa main-d’oeuvre.

En mars, les dirigeants avaient d’ailleurs souligné la nécessité de faire des économies d’échelle et d’atteindre une meilleure efficacité, dans l’objectif de diminuer les coûts d’opérations d’environ 1 milliard de dollars d’ici la fin de l’année fiscale 2013.

Ces rumeurs de restructuration ne semblent avoir aucun effet sur le titre boursier en question (RIM-T), qui végète actuellement non loin de son creux annuel de 10,87$, lui qui se transigeait pourtant à 150$ en 2008 et à environ 44$ en mai 2011.

Sources: Reuters, The Globe & Mail