Revendre ses jeux achetés sur Steam/Origin/GoG, c’est possible ?

Ce cas de figure est très facilement envisageable. Imaginez un joueur ayant tellement profité des bonnes offres de Steam qu’il en arrive même à découvrir dans sa bibliothèque de jeux des titres achetés il y a des mois et dont il ne se souvenait plus du tout. Il pourrait alors se dire qu’il s’en ferait de l’argent s’il parvenait à les revendre. Sauf que ce n’est pas vraiment ce que stipule l’EULA (End-User License Agreement, soit le Contrat de Licence d’Utilisateur Final). Ces jeux restent donc à moisir dans un recoin de son disque dur, sans espoir de s’enrichir un peu grâce à eux.


Mais nous avons récemment appris que la Cour de Justice de l’Union Européenne vient de valider une décision statuant qu’un auteur de logiciel ne peut désormais plus s’opposer à la revente de ses produits téléchargés sur internet. En clair (et aussi en dépit du contenu de l’EULA), vous êtes autorisés à revendre vos jeux achetés sur Steam, GoG, Origin ou toute autre plate-forme permettant le téléchargement payant de jeux vidéo. Cela n’est évidemment possible qu’en Europe, où ce jugement a été prononcé.

On peut donc s’attendre à ce que l’EULA subisse prochainement quelques réajustements histoire d’être conforme à la loi européenne. Il est également nécessaire que Steam et ses concurrents fournissent à tous leurs utilisateurs un moyen de transférer « leur droit de télécharger un jeu » à un autre utilisateur. Pour contrer le manque à gagner, ces plates-formes pourraient même faire payer des frais de transfert. Et Valve de passer du statut de « société aux revenus énormes » à celui de « firme utilisant des billets de banque pour s’éponger le front ».

image : TechNutty UK

One Response

  1. sylvain 7 août 2012