Research in Motion condamnée à payer 147 millions $US à MFormation

Vendredi dernier, Research in Motion a été déclarée coupable d’avoir violé un brevet de l’entreprise MFormation Technologies, l’obligeant ainsi à devoir payer la somme de 147,2 millions de $US à l’entreprise du New Jersey.


RIM

Le logiciel au coeur du litige se trouve à être le RIM BlackBerry Enterprise Server (BES), utilisé par les entreprises-clientes pour la sécurité qu’assurent les communications effectuées par l’entremise du dit appareil. L’entreprise MFormation Technologies mentionne travailler sur ce type de produits destinés à la mobilité depuis la fin des années 1990.

Cette nouvelle survient à un bien mauvais moment pour l’entreprise canadienne, qui a perdu 518 millions de $US lors de son plus récent trimestre et qui prévoit lancer tardivement le BlackBerry 10 – l’obligeant ainsi à mettre à pied 5000 employés pour l’instant.

Par voie de communiqué, Research in Motion s’est avouée déçue de ladite décision et confirme évaluer ses options légales à sa disposition. «RIM a travaillé d’arrache-pied durant plusieurs années pour développer de façon indépendante sa plateforme technologique vedette BlackBerry et son portefeuille de propriété intellectuelle, et par conséquent, RIM ne considère pas la cause comme étant valide», de conclure le fabricant de la tablette tactile PlayBook et du téléphone intelligent BlackBerry.

Dans un autre ordre d’idées, la réaction de l’entreprise MFormation est sans équivoque. «Notre système judiciaire permet aux petites entreprises de protéger leurs inventions contre l’utilisation inappropriée de celles-ci par de grandes sociétés. Aujourd’hui, le système judiciaire a triomphé et les inventeurs de partout dans le monde peuvent être encouragés de par une telle décision».

Source: MarketWire