Qwant, le nouveau moteur de recherche made in France

On ne compte plus au cours de ces dernières années les tentatives de détrôner Google dans le monde des moteurs de recherche. Tentatives qui ont toutes échoué jusqu’à présent. Pour le moment seuls Bing et DuckDuckGo me paraissent intéressants (et toujours en vie). Cette fois, il faudra compter sur un nouveau venu nommé Qwant.com. Une création 100% française.


Moteur Qwant.com

Avant de rigoler et de penser qu’il ne s’agit que d’un moteur visuel qui présente l’information différemment, il faut savoir que Qwant bénéficie de plusieurs millions d’euros en soutien financier. Il a été développé et créé en cachette depuis deux ans en France par l’investisseur Jean-Manuel Rozan, la société Pertimm (à l’origine de moteurs B2B) et Éric Leandri, un expert en sécurité informatique.

Lancé officiellement en phase publique beta depuis hier, le moteur est disponible en 15 langues et dans plus de 35 pays.

Les fondateurs ne se cachent pas, ils ont des grandes ambitions et une cible en particulier : Google, surtout en France, où le moteur accapare plus de 90% des parts de marché. Reste à voir si le buzz va prendre et que le moteur livrera la marchandise au niveau des résultats, plus visuels.

Quand on effectue une recherche, la page de résultats nous donne immédiatement un aperçu global selon plusieurs univers : le Web, le Live (l’actualité), le QNOWLEDGE GRAPH, le web social, et le shopping. Tout en haut avant ces 5 sections, sont présentées les images et vidéos en relation. La visualisation des résultats de recherche peut se faire en mode classique (par défaut), en mosaïque (style Pinterest), Media (encore un mode visuel Pinterest avec photos et vidéos seulement), et People (réseaux sociaux : facebook, twitter, google+, myspace, linkedin, etc..).

Petite particularité : le mode scroll quasi-infini pour faire défiler les résultats en restant sur la première page.

Resultats Qwant

En haut à droite, le moteur donne la possibilité de se créer un compte pour enregistrer des « signets » (favoris). Juste à côté un lien « Hot trends » montre les tendances de recherche du moment.

Modèle économique : selon l’interview (ci-dessous) accordée au Buzz Média Orange-Le Figaro, les revenus ne sont pas la priorité (place d’abord au bouche à oreille et à la montée en puissance du trafic) mais ceux-ci seront assurés plus tard par la publicité et l’affiliation via les résultats de la section shopping.

  • Thomas

    Belle interface, par contre le logo est franchement loupé, en plus bien trop rappeler celui de Google. Concernant son utilisation à long terme, le problème de ce type de moteur, c’est qu’il sont mal intégrés à d’autres services, ce qui est la force des Google et Bing.

  • Mariane

    Enfin du français.. mais un peu tard de mon coté. L’interface est bien pensée mais le logo est effectivement franchement moche… Et globalement à vouloir trop en mettre on a du mal à se repérer. Mais je le garde en favori rien que pour le coté frenchie

  • Linda

    Ce n’est certes pas encore assez abouti pour concurrencer Google mais le concept est encourageant et bien pensé. En espérant voir des avancées prochainement.