Note2be : je ne suis pas d’accord


Note2be a été lancé le 29 janvier et ses jours sont déjà comptés. Tant mieux car je ne trouve pas l’idée vraiment brillante.

Le but du site est de noter les professeurs par les élèves.


Ici on ne note pas une entreprise, un service, une marque, non, on note une personne, un être humain. Et c’est précisément là-dessus que je ne suis pas d’accord, mais vraiment pas.

Pour avoir très brièvement enseigné et avoir une cousine prof de maths, je sais combien ce métier n’est pas facile. Déjà que les profs ont la vie dure avec les ados d’aujourd’hui, voilà maintenant qu’on va les humilier publiquement avec une note. Franchement, ce n’est pas le web 2.0 à son meilleur ça.

Si au moins le site n’affichait que les profs qui ont les notes les plus élevées sans afficher les autres ce serait déjà un peu mieux. Mais ce n’est pas le cas, tout le monde y passe.

Le site Note2be a été récemment assigné en justice par une cinquantaine d’enseignants et de syndicats. La question de la légalité d’un tel site est posée. Ce sera la protection de la vie privée contre la liberté d’expression.

Décision le 3 mars.

  • Francis

    C’est drôle il y a quelques années il y avait eu la même crise avec un site web du même genre « RateMyTeachers.com ». Beaucoup était contre ce site et il existe toujours et est toujours actif aujourd’hui. En effet c’est pas très fort comme concept…

  • François

    Non, effectivement le concept n’est pas nouveau. Il a déjà fait pas mal coulé d’encre en Allemagne il y a quelques années. Cependant le site (en Allemagne) a gagné les batailles judiciaires (qui avaient été sollicitées par à peu près les mêmes groupes de personnes (enseignants, syndicats etc…)) et donc… malheureusement il existe toujours.

    Sinon personnellement je trouve ce genre de site du plus mauvais goût. J’ai entr’aperçu le créateur (enfin celui qui se fait du fric dessus) au JT et franchement il me faisait pitié. Enfin bref passons. Ma mère est prof et je n’ai absolument pas envie de voir son nom sur le site, elle non plus. De toute manière s’ils le font, ils auront de gros problèmes… (les créateurs)

  • Matthieu

    L’idée a déjà était faite donc ce n’est déjà pas terrible de ce point de vue là.
    Ensuite je trouve que ce site fait très amateur.
    Et pour finir le concept n’est pas révolutionnaire ou autre, il est totalement stupide et ne sert à rien. Ah si, se moquer de personne qui n’en n’ont pas besoin car assez de soucis avec leur métier en ce moment.

  • Jean-Marie

    C’est comme toi Vincent, je ne suis pas d’accord mais alors pas vraiment d’accord du tout, ce site de m … aurait dû fermer ses portes depuis belle lurette, je travaille à l’Educ et pense que c’est le monde à l’envers et immoral, honnêtement, les créateurs de cet immondice n’on vraiment rien dans le cigare, excuse moi d’être aussi remonté mais quand j’ouvre mes flux et que je tombe sur ce torchon à peine réveilleé le matin et que je commence à boire mon café, j’ai tendance à voir rouge !! ;)

  • Vincent

    Marrant à quel point il ne faut pas toucher au mamouth…
    C’est vrai que tous les profs sont d’excellents professionnels et font de leur mieux, j’avais oublié.. :D

  • Phil

    Dommage pourtant … Je trouvais assez positif de pouvoir envoyer du feedback construcif et etre sur qu’un dialogue soit ouvert..
    Mais naturellement, nous ne sommes que des hommes .. et le feedback n’etait pas vraiment constructif et pas reellement pret a etre accepter de l’autre cote de toute facon.
    Vraiment dommage…

  • Guilllaume

    Tout à fait d’accord avec toi Phil…
    Cet éternel handicap de l’évaluation à la Française… *soupir*
    Pourquoi ne pourrait-on pas appréhender l’évaluation comme quelque chose de positif et comme une excellente opportunité pour progresser ?
    Si plutôt que de faire des votes-sanctions, les évaluateurs (ici les élèves) se mettaient en position de livrer (via une système de notation adapté) leur perception des points forts et des axes de progrès du professeur, celui-ci verrait sans doute ses axes d’amélioration prioritaires, aurait une meilleure connaissance des attentes de ses élèves (= clients?) et proposer un enseignement mieux compris, mieux adapté et créateur de valeur…
    Les anglo-saxons ont déjà un train d’avance sur ce sujet, (cf. le système de notation scolaire ou encore les processus d’évaluation dans les entreprises), l’affectif est maîtrisé au profit d’un volonté d’un progrès mutuel et partagé…
    Un jour sûrement les mentalités évoluerons (mondialisation oblige)
    et chacun l’évaluation-progrès trouvera un place de choix dans de nombreux domaines…
    Dommage pour Note2be, qui vient de griller une belle cartouche par une approche mal expliquée à une communauté peu réceptive et peu perméable au progrès…
    Je donne 10 ans à l’Education Nationale pour comprendre l’un de ses principaux points faibles et former les générations futures à un apprentissage dynamique et encourageant.
    D’ailleurs le système de notation A-B-C-D-E-F + évaluation et partage autour des points faibles, points forts de chacun a déjà été mis en place avec succès dans de nombreuses écoles post-bac et établissements privés….
    Je suis confiant, ca va venir, il nous faut juste encore un peu de temps.. courage !!
    En attendant, évaluons..

    PS : ma femme est professeur de français et c’est un débat qui commence à faire des vagues dans la profession (et dans les ménages :) )