Nielsen Netratings change sa méthode de classement

Nielsen Netratings, l’un des leaders de la mesure d’audience des sites internet, a décidé de changer la méthode de calcul de son classement.


Nielsen abandonne le nombre de visiteurs uniques et de pages vues pour privilégier la durée des visites.

Ainsi le classement devrait affecter beaucoup de sites, comme Google par exemple. Même si le moteur figurait au premier rang avec 110 millions de visiteurs uniques au mois de mai, il apparait dans les derniers en terme de durée passée sur le site : 7 milliards de minutes enregistrées pour Google alors qu’AOL en comptabilise 25 milliards.

« Le nombre total de minutes est la meilleure mesure de l’engagement des internautes à ce stade initial du développement du Web 2.0 » affirme Scott Ross de Nielsen.

Le nouveau classement de Nielsen devrait privilégier des sites comme AOL, Yahoo, MSN, Youtube et les sites de jeu en ligne.

Peut-être même un peu trop ? Les sites estampillés web 2.0 devraient se hisser en tête des classements.

Pour consulter le classement Nielsen du mois de mai 2007.

  • Nacene en Chine

    donc il vaut mieux 10 millions de personnes qui passe 25 minutes ce qui donne 250 millions de minutes que
    100 millions de personnes qui passent 2 minutes, ce qui donne 200 millions de minutes. voilà comment un site qui fait 10 millions passe devant un site qui fait 100 millions!!

    Je ne trouve pas ça vraiment pertinant, même pour les annonceurs. Une pub qui est vue par 100 millions de personnes, c’est quand même mieux que si elle est vu par 10… on verra ce que cela donne…

  • Yves JAMBU-MERLIN

    Bonjour,

    Je tiens à te féliciter pour ta sélection dans les "Blogs de com" du dernier numéro de "Stratégies".

    Pour ma part, j’analyse les crises qui frappent les entreprises et les institutions et la manière dont celles-ci y répondent sur mon Blog: http://www.decrypt-crise.com

    A très bientôt

    Cordialement

    Yves JAMBU-MERLIN
    Euro RSCG C&O

  • Pingback: Lefigaro.fr passe devant lemonde.fr (et ne se prive pas de le faire savoir) « internet et opinion(s) - web 2.0, communication, relations publiques, influence, médias, blogs, etc.()