Expérience de mort imminente (NDE) : la conscience se situe t-elle hors de notre cerveau ?

Vincent (G+)
Science, Espace
22 août 2011
1284 Views

NDE EMI

J’ai vu récemment le reportage de M6 intitulé « Enquêtes extraordinaires – Ils sont revenus de la mort » (avec le décalage au Québec, ca arrive avec un peu de retard sur TV5 ;-). Pour ceux qui s’intéressent au phénomène de mort imminente ou NDE (Near Death Experience), ce reportage tv est un must.

Plus que d’aborder simplement l’histoire du fameux tunnel qui mène vers la lumière (qui n’en a pas entendu parler?), l’émission interroge les plus grands spécialistes et scientifiques du domaine à l’échelle mondiale et rapporte la preuve quasiment irréfutable que le phénomène n’est pas une illusion du cerveau (aucune explication médicale plausible). Avec les nombreux cas recensés dans le monde (18% des personnes ayant fait une crise cardiaque l’ont vécu), et les détails troublants rapportés notamment par une personne dont le coeur est arrêté et dont le cerveau affiche une activité cérébrale plate, conduisent à penser que la conscience de l’être humain serait située en dehors de son corps (et donc de son cerveau). Quasiment impensable il y a encore quelques années… et même aujourd’hui encore. Certains vont se dire « ils sont fous » ou « ils ont fumé la moquette ».

Voyez le reportage et venez donner votre avis ensuite. Le documentaire de Stéphane Allix a au moins le mérite de démystifier la peur de la mort chez l’être humain.

En savoir plus sur le sujet :

Preuves évidentes de la survie de la conscience après la mort : near-death.com/evidence.html du professeur Kenneth Ring
International Association for Near Death Studies – iands.org
Site du cardiologue néerlandais Pim Van Lommel, auteur - pimvanlommel.nl (section en anglais)
Expérience de Mort imminente (EMI) – wikipedia fr

« Je pense que le cerveau joue un rôle de facilitateur. Il nous permet de faire l’expérience de notre conscience éveillée. Mais elle n’est pas produite par lui, tout comme les millions de sites qu’on trouve sur le web ne sont pas produits par votre ordinateur mais reçus et transmis par lui. Vous pouvez comparer votre cerveau à une caméra de télévision, qui code des images et des sons en informations électromagnétiques qui pourront ensuite être décodés. Coder et décoder, c’est ce que fait le cerveau. Pour faire l’expérience de la conscience éveillée, nous avons besoin d’un cerveau en état de marche. Mais la conscience n’est pas localisée dans le cerveau, elle a un aspect non-local, c’est-à-dire hors de l’espace et du temps. C’est à cette conclusion que je suis arrivé à partir du contenu des EMI. » Pim Van Lommel, extrait

Sondage :

Introduction/Aperçu :

La vidéo complète : sur M6 (il faut être en France pour la voir) ou sur Youtube (désolé la vidéo n’est pas intégrable sur un blog).

a ecrit 7750 articles

Webmarketer depuis 1999. Besoin de mes services de contenu et de marketing ? Contactez-moi par email, via Linkedin ou visitez ma section A Propos.


3 Commentaires to “Expérience de mort imminente (NDE) : la conscience se situe t-elle hors de notre cerveau ?”

  1. Sushi dit :

    Comment expliquer alors les maladies psychiatriques comme la schizophrénie ou la paranoïa, si je ne me trompe pas elles sont dues à des dysfonctionnements du cerveau ?

  2. Ian Fortier dit :

    @Sushi

    Je me demande si les maladies psychiatriques ne sont t-elles non pas un dysfonctionnement de la pensée mais simplement un problème au niveau du cerveau pour interpréter les choses. Dans cette théorie le fait de la survie de la pensée n’est pas écarté.

    Même si je crois tout le contraire :D Simple hypothèse !

  3. joeli dit :

    Je trouve tojours surprenant de mette la charrue avant les beufs;
    Aussi passionante que soit cette découverte sur la délocalisation de la conscience,pourquoi n’étudions nous pas sa multiplicité?
    Se sevir des NDE pour réfuter le solipsisme,n’est ce pas prioritaire?
    A force de faire l’autuche,la tete de certains risquent d’y forer si profondément pour y trouver l’enfer.
    (me contacter si réponse)