Mystère dans un musée : une statue égyptienne tourne sur elle-même


Une petite statue du Musée de Manchester à l’effigie de Neb-Senu et qui avait été donnée en offrande au Dieu Egyptien de la mort Osiris, fait parler d’elle ces derniers jours… C’est que la statuette bouge toute seule durant le jour (uniquement, pas la nuit) et a tourné sur elle-même. C’est le conservateur du musée (le seul à avoir la clé) qui a d’abord remarqué qu’elle avait changé de position, puis il l’a remise en place. Mais le jour suivant elle avait recommencé à bouger.

Neb Senu


Ses mouvements sont invisibles à l’oeil nu mais les images de la caméra de sécurité permettent de voir que la statuette a bougé de 180 degrés au bout de plusieurs jours, avant de rester en place, tournant le dos aux visiteurs.

Pour rajouter à l’intrigue, la statue de 4000 ans qui a été découverte il y a 80 ans dans une tombe de momie, est conservée dans une structure transparente fermée et n’a jamais changé de position auparavant. Aucun des objets voisins n’a bougé pendant qu’elle effectuait son demi-tour parfait.

Est-ce dû aux vibrations des pas des visiteurs durant les visites le jour ? Le système de climatisation ? Ou bien est-ce que l’explication à prendre en compte est celle qui dit que durant l’Egypte ancienne lorsqu’une momie était détruite, la statuette agissait comme réceptacle alternatif de l’esprit… (dans ce dernier cas que cherche t-il à nous communiquer ?)

  • William Hole

    Mais vous n’y êtes pas du tout !

    Voilà une explication scientifique établie par le CRPI (Centre de Recherches paranormales Islandais).

    Le plancher du musée contient de la ferrite. En effet, le vernis utilisé contient un alliage ferreux dans une proportion importante. Dans les vernis des années cinquante, les vernis à bois, de teintes rougeâtres, contenaient de l’oxyde de sulfure de cadmium.
    Les visiteurs ayant des talons ou des bouts de chaussures ferrés, ne font que créer un champs magnétique qui change l’orientation du Nord terrestre par rapport au Nord magnétique.
    Ce phénomène bien connu dans les milieux de la pétanque a été neutralisé d’une façon très simple. Les joueurs de boules utilisent tout simplement un cochonnet en bois !
    Un cochonnet mettalique attire les autres boules et fausse donc le tir des lanceurs…

    Comme le socle de la statuette contient un oxyde ferreux, il y a polarité avec les souliers ferrés des visiteurs et le plancher. Donc, l’oxyde ferreux contenu dans le socle a tendance à vouloir s’orienter sur le Nord magnétique plutôt que sur le Nord terrestre.

    On peut remarquer, dans la vidéos que, lorsque le visiteur debout devant la statuette est chaussé de tong, il ne se passe strictement rien.

    La direction du musée a d’ailleurs procédé à une expérience amusante. A l’entrée les visiteurs étaient priés de laisser leurs chaussures à l’acceuil et de se chausser de tong en plastique bleu (le bleu étant une couleur neutre pour le magnétisme). Force a été de constater que la statuette a cessé de tourner.

    Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter et de croire à une action « paranormale ».