Mort annoncée des Infographies ?

Voici sans doute annoncée la mort programmée des infographies (ou du moins en partie). Matt Cutts a laché une bombe lors d’une interview récente avec Eric Enge de Stone Temple Consulting.


Cutts déclare que Google pourrait prochainement dévaluer les liens effectués vers des infographies, principalement parce que comme pour les widgets certaines infographies sont présentées avec un code HTML embed prêt à installer pour le blogueur et que ce code comporte des ancres et mots-clés un peu trop optimisées. De plus beaucoup d’infographies se basent sur du contenu pauvre ou aucunement en relation avec le site qui la présente (ca se voit de plus en plus : à ce propos j’ai récemment reçu par email deux infographies très sérieuses dont le lien menait vers un site… pour adultes).

Infographie SEO

Il serait logique que Google dévalue les sites qui ont des infographies dont le sujet n’est pas en relation avec le thème de leur site. Ou bien dont la majorité des liens vers leur infographie proviennent de sites non pertinents et à côté de leur sujet de prédilection (exemple: des sites de football qui font des liens vers un site coquin présentant une infographie sur les cartes de crédit… ^^). C’est aussi le même principe que la pénalité des liens massifs dans les footers de thèmes wordpress, créés souvent à l’insu des blogs et quasiment impossibles à enlever pour le blogueur qui ne maîtrise pas un minimum de programmation.

Mais personne ne peut prédire ce que Google fera. Si le moteur se met à pénaliser toutes les infographies, cela va donner un coup dur aux graphistes et designers qui avaient flairé là le bon filon de la création de l’image illustrée, et également à l’industrie du référencement et du netlinling qui se mettait de plus en plus à la mode de ces images informatives.

  • Web oblige

    D’autant que Google est bien embêté ; ils ne savent pas référencer les infographies, donc ils pourraient passer à côté de pages qui plaisent aux vrais gens, ou ne pas savoir comment les classer et passer pour des touristes !

    Et l’url des infographies est tant reprise sur le net (souvent sans que les gens n’aient conscience de « partager » un site selon Google) que ça peut déformer la « réalité Google » de ce qui est important ou pas…

    Don’t be evil :-)