Michael Arrington de Techcrunch

Michael Arrington


SFGate dresse un portrait du fondateur de Techcrunch.

Michael Arrington, 36 ans est le fondateur du blog Techcrunch (version francaise relayée par Ouriel Ohayon: fr.techcrunch.com). Il est aussi avocat, consultant, investisseur et entrepreneur.

Mr Web2.0 c’est le surnom que lui ont donné les entrepreneurs de la Silicon Valley. Mr Web2.0 trouve des scoops avant tout le monde, il est informé directement de tout ce qui se passe dans le monde internet avec ses contacts et oui il dérange les médias. Imaginez un blogueur qui en sait plus que les médias spécialisés..

En 18 mois Arrington s’est imposé comme un acteur majeur sur la scène Internet/Techno. Il est en train de bouleverser le paysage médiatique.

Michael Arrington a été beaucoup critiqué par les journalistes qui l’ont accusé entre autres d’avoir des conflits d’intérêts en parlant de compagnies dans lesquelles il avait investi ou d’autres dont les dirigeants étaient ses amis. Mais pour Arrington, il ne croit pas que ce qu’il fait est mal, ne se considérant pas lui-même véritablement comme un journaliste.

Une chose est sûre, son blog est rentable: le mois dernier il a amassé 180 000$ et ceci avant son party à New York dans un club tendance qui lui a été largement profitable car sponsorisé par plusieurs entreprises. Techcrunch a 500 000$ en banque après 18 mois d’existence.

Mais récemment suite à 2 mois de critiques non-stop de Techcrunch, Michael a décidé de se ressourcer et de prendre quelques vacances proche de ses parents avant de décider dans quelles directions il orienterait le contenu de son blog.

Arrington a déjà indiqué clairement que ses informations n’étaient pas libres de conflit d’intérêt. « No one should think TechCrunch is objective or conflict-free, » he wrote. « We aren’t. We never have been. We never will be. » « Personne ne devrait croire que Techcrunch est objectif à 100% ou totalement dénué de conflit d’intérêt. Ca ne sera jamais le cas ».

Au moins ca a le mérite d’être clair.

Et malgré ses ennemis, Michael est connu comme celui qui a déjeuné avec Bill Gates et qui a annoncé le rachat de Youtube par Google. Il est devenu incontournable et respecté dans la Silicon Valley.

Point de vue statistiques, Techcrunch a 2 millions de pages vues par mois pour 1 million de visiteurs uniques et 100 000 abonnés (flux rss + emails réunis?).

Sur les orientations futures de Techcrunch, selon Michael:

-« Dès janvier un nouveau manager sera nommé pour Techcrunch »
-« Augmenter les revenus publicitaires car pour l’instant l’inventaire disponible est occupé dans une proportion de 10 à 20% seulement »
-« Nous n’avons pas de coûts de fonctionnement et si Techcrunch gagnait 10% des revenus actuels il fonctionnerait toujours. »
-Scoops manqués: « Nous étions 3è sur la fermeture de Google Answers. Avec des flux RSS sur de telles nouvelles nous devrions être capable de réagir immédiatement. Nous devrions avoir quelqu’un qui se lève la nuit à 3 heures du matin si un nouveau post apparait sur le Blog de Google »

Sur le nombre de partys auquel Michael participe dans la Silicon Valley: « Quand vous avez entendu 30 pitchs en 1 heure, votre cerveau n’arrive plus à suivre, surtout lorsque vous avez pris une bière »

Va te coucher Michael…

Jeff Clavier, Michael’s friend: « The last time I saw him, I said, ‘Listen, you really look like crap!’ He was really tired, » Clavier said. « It’s very good he decided to go back to his parents’ house. »
Jeff Clavier, ami de Michael: « la dernière fois que je l’ai vu il avait vraiment l’air épuisé. C’est une très bonne chose qu’il retourne voir ses parents. »