L’Outil de Google pour désavouer les liens va t-il régler le problème du Negative SEO ?

Matt Cutts l’a affirmé au mois de juin 2012 : Google va mettre en place dans les mois qui viennent un outil pour désavouer certains liens. Histoire de donner autant de service que son petit collègue Microsoft qui l’a déjà mis en place fin juin sur Bing.


Negative SEO

Est-ce que cela va régler le problème du negative SEO ou laisser place à plus d’abus?

Effet positif : si des spammeurs ou concurrents s’amusent à ajouter des liens vers votre site web depuis des sites louches situés dans les caraïbes ou bien depuis des sites pour adultes, viagra et autres casino (ou pire encore depuis des pages complètement illégales ; ne riez pas j’ai déjà trouvé un lien vers un site client avec des pages contenant du contenu qui commence par zoo..), cela pourrait régler en partie le problème : il suffirait depuis la console Webmasters Tools avec l’outil « Télécharger les derniers liens » de dire que ce lien est « mauvais » ou qu’il a été créé à votre insu (chose que l’on peut faire actuellement en écrivant à Google lors d’une demande de réexamen, mais c’est très long et sans garantie).

Il faudrait ici pour que ce soit efficace que Google donne la possibilité d’ignorer un domaine dans son ensemble et non pas page par page, car sinon cela ne règle rien du tout si 10 000 liens peu recommandables pointent vers vous. On reviendrait au point de départ.

Effet négatif : il faudrait que Google ignore complètement dans son calcul de backlinks le lien désavoué et ne le considère pas comme « mauvais ». Car s’il commence à les compter et que plusieurs agences SEO (exemple) se mettent ensemble pour désavouer le lien d’un concurrent, un signal négatif pourrait indiquer au moteur qu’il faut punir le domaine désavoué un trop grand nombre de fois. Cela ne réglerait pas le problème de Negative SEO mais en créerait plutôt un nouveau.

Effet pervers : admettons que cela fonctionne très bien, et qu’un site pénalisé par un mauvais netlinking se remette vite sur pied (comprenez dans les classements). C’est la porte ouverte aux référenceurs BH qui vont alors pouvoir créer des tonnes de backlinks via des outils automatisés. Car le jour où leur site va planter, ils auront juste à désavouer tous ces mauvais domaines… On peut penser que Google a déjà pensé à ce point là quand même mais a t-il la solution, pas évident.

Effet Chance : comme personne n’est à la place de Matt Cutts ou des équipes de qualité de Google, comment allez-vous savoir que tel lien est pénalisant et qu’un autre ne l’est pas. Car attention de ne pas supprimer des bonnes URLs. Bien sûr avec un peu d’expérience, ce ne sera pas si difficile, mais il faut avouer qu’il y aura toujours un facteur résiduel « au pt’it bonheur la chance », c’est indéniable.

Mais alors le negative SEO ca fonctionne ou pas? oui diront certains (exemple précis ici) surtout pour des sites jeunes, et plus difficilement si le site est déjà bien établi. La question qu’on peut se poser : est-ce que Google sera vraiment un jour capable de régler ce problème de manière facile et sans dommage collatéral ?

  • LaurentB

    Comme tu le suggères, des actions dans une interface telle que GWT n’est pas forcément en corrélation avec ce qui se trame dans l’index.
    Cela dit, je reste persuadé qu’il est impossible de faire du NSEO envers un site qui s’est construit selon les règles de l’art (autorité, toussa).
    En retournant le problème, il suffit de bosser un peu plus proprement et tout ira bien. Nul besoin de désavouer des liens. Seulement, le netlinking était tellement du n’importe quoi…

  • Marie

    Tu as oublié l’effet parano : le fait de désavouer ses propres liens c’est aussi se jeter dans la gueule du lion : « Oui Dieu Google j’ai spammé mais c’est mal et voici les vilains liens que j’ai faits pour te tromper ! »

    Perso, je ne désavouerai jamais mes propres liens :) Oui je suis parano :D

  • Jerry

    @LaurentB…
    Toi tu tentes le diable, tu n’as pas peur de te retrouver en bas du classement ? Et si des BH te lisais ?
    @Marie
    Désavouer ses propres liens, c’est un peu tordu non ? Tu envoies une demande à Google pour te désindexer ?
    @Vincet Tabry
    L’article est intéressant les points oulevés très pertinents. La question à se poser ne serait-elle pas : Que fait Bing dans ces cas précis, vu qu’ils ont mis le même sytème en place un peu avant Google ?

  • Refschool

    Pour l’effet négatif ce n’est tout simplement pas possible, car seul le propriétaire pourra désavouer et non un tiers.

  • Vincent Abry

    Le negative seo doit bien exister, car j’ai l’exemple d’un petit site que j’ai lancé en 2010, il est pénalisé alors qu’il y a quasiment aucun ref dessus, pas de contenu dupliqué et que j’ai corrigé des liens en footer qui menaient vers lui. En gros il resterait plus que le negative seo par élimination. J’ai trouvé un site X qui me lie depuis 1 an, période où la pénalité a été constatée. J’ai bien hâte de voir ce que google va répondre à ma nouvelle demande de reconsidération, vu que le site a plus aucun backlink (ou presque) et que je désavoue 4 liens que je n’ai pas créé. Pour résumer ca devient de plus en plus n’importe quoi et c’est bien dommage :-(

  • LaurentB

    @Jerry : non je n’ai absolument pas de crainte à ce niveau. Ceux que ça branche peuvent y aller.
    En plus, j’ai fait en sorte de ne pas dépendre du réf nat pour mon trafic et mon business. En admettant que le site tombe pour une raison X ou Y (la pénalité vient après le piratage et loin derrière les problèmes techniques), j’ai suffisamment de vecteurs complémentaires au trafic Google.
    J’ai assez vu géré ou intervenu sur des sites Google dépendants pour ne plus commettre cette erreur.
    Comme dit Marie, le fond du problème est la parano que fait régner Google. Il est en train de gagner une grosse bataille sur le guerre psychologique, mais il ne gagnera pas la victoire finale.

  • Vincent Abry

    @marie: d’accord avec toi pour le côté parano, mais tu ne peux pas non plus laisser des liens douteux vers ton site, à moins d’être certain que cela ne l’impactera pas?

    @laurentb: ne pas dépendre de Google tout en étant sur internet c’est bien sûr le top du top, mais encore faut-il en être capable. Bravo en tout cas pour ce point.

    @jerry : oui serait intéressant de voir ce que fait Bing, et si certains s’y sont intéressés

    @refschool : oui mais si plusieurs propriétaires décident en commun de désavouer leur ex-pote (coté parano sur ce coup là c’est certain), cela enverra un signal négatif à Google

  • Nicolas Augé

    Salut !

    Suivant de près ce qu’il se passe dans le NSEO, j’ai lu énormément de chose depuis un fameux topic US qui décortiquait la méthode du blast pour dégager la concurrence.

    Et je dois dire que ce fait est troublant, surtout quand Matt Cutts communique sur ce phénomène et explique que l’équipe Google travaille pour que cela ne se reproduise plus !

    Si j’en déduis que c’est cet outil qui est censé « protéger » la concurrence contre ce type d’attaque, j’ai bien peur que ce ne soit une fois de plus un aveu d’impuissance de la part de Google et que son « algo » à lui tout seul ne peut vraisemblablement plus maitriser ses propres SERPs.

    J’ai vraiment un arrière gout de rafistolage et on pourra dire ce qu’on veut mais l’empire de la délation made in Google est bel et bien en marche …

  • Winsiders

    Pour rebondir sur l’effet parano décrit par Marie, j’avais écrit sur le phénomène « Chat de Schrodinger » ici : http://www.winsiders.fr/21-08-2012-seo-souris-de-l-empirisme-google-balance-le-chat-de-schrodinger.php

    En l’occurrence, le désaveu de lien montre que tu veux influer sur la mesure (pour te protéger d’un NSEO ou pour te faire pardonner tes fautes par Dieu Google). C’est un signal supplémentaire que tu fais du SEO… Reste à savoir ensuite comment traitera la donnée et j’ai peur que nous connaissions déjà la réponse…

    Pour m’auto apporter une contradiction, car je ne suis pas toujours complètement d’accord avec moi même, je dirais néanmoins que Google dispose déjà de beaucoup de signaux prouvant qu’un site est SEO optimisé :
    – Google Analytics
    – Google Webmastertools
    – Présence dans des annuaires

    Bref…. des signaux en veux tu en voilà (et n’en veux-tu pas, en voilà quand même).

    Je vois même dans cette mesure le NSEO comme une protection… tant que la menace planera, Google ne pourra pas rendre profondément toxique tous les liens. Car quand tu fais le jeu d’un NSEO et bien… tu fais le jeu d’un SEO de l’autre côté !

  • agence web

    Bof..mettons seulement en tête qu’il y a plus d’effets positifs que d’autres!
    Mais, cette fois-ci, google est en retard par rapport à ces concurrents…attention!

    Angela