L’inventeur du Blackberry RIM supprime 2000 emplois

RIM


On savait l’entreprise canadienne Research in Motion (alias RIM) en difficulté depuis le mois dernier suite à la perte de confiance des consommateurs et la déception du dévoilement de ses résultats.

Ce lundi l’entreprise de Waterloo n’a fait que confirmer ce qui était pressenti : 2000 emplois seront supprimés sur les 20 000 au total. N’ayant pas su se réinventer assez rapidement face à la féroce concurrence des mobiles Android et de l’iPhone d’Apple, l’entreprise est aujourd’hui victime de son attentisme.

L’une des conséquences est la sanction sévère en bourse où le titre a perdu 63% de sa valeur depuis le mois de février.

Par contre si l’on se fie à la page Facebook de RIM, le canadien devrait annoncer une nouveauté ce mardi : quelque chose de brillant, nouveau et social. Le suspense est entier… Research in Motion annonce t-il un nouveau départ après son annonce de mises à pied ?

  • Quimp

    En ce moment, RIM n’a pas besoin d’être plus « lean » et de supprimer des postes, mais bien de revoir sa stratégie d’affaires (comment compétitionner dans ce marché?). J’ai hâte de voir quelle sera cette nouvelle, peut-être que mon opinion changera.