L’ICANN élargit les noms de domaines de premier niveau à n’importe quel mot


ICANN

L’autorité de régulation des noms de domaines, l’ICANN, vient d’autoriser l’ouverture de noms de domaines de premier niveau (le suffixe après le .) dans n’importe quelle langue aux marques, sociétés, collectivités, villes, etc.. bref à toute entité qui en aura les moyens (particuliers exclus). Car il en coûtera tout de même la bagatelle de 185 000 dollars par extension pour la première année, puis 25 000 dollars par an ensuite.


Conséquence : On pourrait voir apparaître à court terme des .pepsi ou .apple (marque), des .montreal (ville), des .quebec (province ou région), des .sport ou .bank  ou .hotel (industrie toute entière) de la même façon qu’il y a eu récemment l’ouverture du .XXX.

Les dépôts de la première vague de dossiers seront permis du 12 janvier 2012 au 12 avril 2012 et les premiers suffixes devraient faire leur apparition sur la toile en juillet 2012.

A l’heure actuelle, il existe 22 noms de domaines de premier niveau (.COM, .NET, .ORG….) + 250 suffixes locaux (.FR, .CA…). A court terme on estime que 500 à 1000 nouvelles extensions de noms de domaine seront créées grâce à cette ouverture.

L’ICANN a mentionné que chaque dossier sera étudié en profondeur par des experts. On peut s’attendre à une guerre numérique et des procédures judiciaires à profusion quand viendra le temps d’accorder des extensions comme .sport, .hotel, .restaurant, .vacances ou .banque…

  • Fred

    La question est : Est-ce que le propriétaire d’une extension aura le droit d’en faire le commerce!!??!! Exemple, le Québec aurait-il le droit de vendre des .qc à 20$/pièce!!!