L’extradition du hacker britannique Gary McKinnon aux Etats-Unis


Gary McKinnon devrait finalement être extradé aux Etats-Unis. A moins que…

McKinnon, un britannique de 42 ans, est un administrateur de sytèmes informatiques au chômage qui a piraté les ordinateurs du Pentagone, de la US Navy et de la NASA pendant plus d’une année entre 2001 et 2002.

Son intrusion est qualifiée par les Etats-Unis de la plus grande attaque informatique militaire de tous les temps.

L’appel de McKinnon devant la chambre des Lords venant d’être rejeté, il ne lui reste plus qu’une seule chance pour éviter l’extradition: ses avocats vont faire appel devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

S’il était jugé au Royaume-Uni, l’homme ne risquerait guère plus qu’une grosse amende et six mois de travaux communautaires. Mais aux Etats-Unis il fait face à 70 ans de prison, pourrait se retrouver devant un tribunal militaire et envoyé à la prison de Guantanamo. Dans les faits, même s’il est extradé, la justice américaine sera certainement beaucoup plus clémente bien qu’elle veuille faire de ce cas un exemple pour les hackers.

McKinnon a utilisé un simple ordinateur et un modem 56K pour rentrer dans le système militaire américain depuis la maison de la tante de sa petite amie, dans le nord de Londres.

Ses attaques ont causé la perte de fichiers importants sur le 11 septembre, la mise hors service de 2000 ordinateurs pendant une journée complète, mis la main sur 950 mots de passe et causé environ pour 900 000 dollars de dégâts.

L’homme, passionné d’OVNI, s’est toujours défendu de ne vouloir que vérifier la preuve d’existence des extra-terrestres, chose qu’il a pu confirmer selon ses dires. Il affirme même que le gouvernement américain s’est basé sur des technologies extra-terrestres récupérées sur des vaisseaux spaciaux pour développer une technologie antigravité.

  • Jean-Marie

    Un truc qui m’échappe là, comment est-ce possible d’xtrader un citoyen de sa très Gracieuse Majesté vers un pays étranger, les Etats-Unis en l’occurance ?? … Gary McKinnon n’est pas citoyen américain mais britannique! Là, il y a un truc que je ne comprend pas ?? N’est-ce pas le monde à l’envers ? … ;)

  • Vincent Abry

    Oui tu as bien lu Jean-Marie: extradé du Royaume-Uni vers les Etats-Unis.
    J’espère quand même que la Cour Européenne des Droits de l’Homme ne va pas « choker » et qu’elle sera capable de le garder chez lui.
    Le type n’a tué personne mais à mon avis ce qui dérange le plus ce n’est pas les 900 000 dollars de dommages mais plutôt le fait qu’il ait eu accès à des dossiers Top Secret.

  • Jean-Marie

    Yep, je pense aussi mais je ne savais pas qu’on pouvait extrader un citoyen de son pays vers un pays étranger, 70 ans de taule aux States, ils y terminera ses jours mais c’est vrai qu’il porrait avoir monnayer des dossiers top secret à une puissance ennemie des Etat-Unis et autre chose, je n’arrive pas à comprendre pourquoi les Etat-Unis sont copain comme cochon avec la perfide Albion qui est historiquement l’ancienne puissance coloniale des Etat-Unis d’où la guerre d’indépendance ou des nancéiens sont d’ailleur mort sur le champs de bataille de Yorktown, c’est gravé dans la pierre Porte Desilles à Nancy !! ;)

  • Vincent Abry

    Les Etats-Unis ont dû payer LOL ? !

  • Jean-Claude

    Voyons. Si les américains avaient une quelconque maîtrise de la gravité, ça se saurait! Dans les faits, je les trouve toujours aussi lourds.

  • max

    Encore une fois les USA montrent tout leur sens de la mesure : ils sont ridiculisés par un informaticien au chomage et cherchent à masquer leurs incompetences en menaçant de 70 ans de prison.. ce sont des fous !
    Esperons que la justice européenne saura leur dire non…