Les terroristes prépareraient leurs attaques avec Call of Duty

En nous faisant porteurs de cette « info » publiée dans un tabloïd britannique, nous lui apportons malheureusement du crédit. Mais si cela peut inciter les parties incriminées à répondre via un démenti bien argumenté, alors voici l’histoire racontée par The Sun dans son édition de mardi : les terroristes se serviraient de jeux comme Call of Duty pour préparer et planifier leurs futures attaques. Outre Call of Duty, Halo et Medal of Honor ont aussi été cités à titre d’exemples. La nouvelle peut faire sourire (sauf peut-être chez Activision, Microsoft et EA), mais The Sun a quelques arguments à faire valoir pour expliquer sa une.


Les terroristes donc, au courant que leurs appels téléphoniques, courriels et messages envoyés sur le net sont surveillés, choisiraient de passer par la PS3 ou la Xbox 360 afin de « garder leurs plans mortels secrets ». Il leur suffirait de se connecter à des groupes dans lesquels chaque participant peut en affronter un autre, de s’inscrire dans un salon protégé par un mot de passe, et c’est équipés de leurs casques Bluetooth qu’ils pourraient ensuite discuter entre eux sans crainte que leurs malveillantes intentions soient dévoilées aux autorités.

Et ce n’est pas tout car The Sun précise que des personnes travaillant dans le domaine de la sécurité (informatique ?) sont au courant de cette manière de procéder. Mais ils n’ont apparemment pas le pouvoir de contrer efficacement. Nous conclurons en disant qu’il y a peut-être du vrai dans tout ça (le coup des discussions audio non surveillées dans les jeux), mais quand on voit que The Sun, c’est aussi ce genre d’histoires, nous nous permettrons de ne pas aller plus loin dans notre analyse.

image : jeuxvideo.com, via

  • High Tech Tunisie

    Ils jouent Call of Duty o.O !!