Les Jeux sur Facebook attirent moins les joueurs qu’avant

Le jeu vidéo sur Facebook, ce n’est plus ce que c’était. C’est ce que semble vouloir nous faire comprendre l’IHS Digest Screen Media Research, qui a mené une étude sur le sujet dont les résultats sont peu emballants pour l’entreprise de Mark Zuckerberg. Ainsi, après avoir connu un essor certain en tant que plate-forme de jeu en 2009 et 2010, Facebook a eu du mal à fédérer en 2010, la faute notamment à la concurrence. Dans les chiffres, la situation s’est traduite comme suit : à la fin 2010, environ 50% des utilisateurs de Facebook jouaient régulièrement aux titres proposés sur le service. A la fin de 2011, ils n’étaient plus que 25%.

Facebook iconeComme cela a été évoqué plus haut, si les gens jouent moins sur Facebook, c’est parce qu’ils le font probablement ailleurs. Les smartphones sont ainsi devenus un rival sérieux dans le domaine des jeux sociaux, d’autant plus qu’il est manifestement de plus en plus difficile pour Facebook de faire de nouveaux adeptes sans passer par la technique du cross-média.

De plus, IHS pense qu’après l’explosion des jeux casual de ces dernières années, les joueurs recherchent désormais des titres proposant plus de challenge et davantage portés sur le « skill » (casual ne rime pourtant pas toujours avec facilité, prenez Tetris par exemple). Là aussi, les téléphones portables ont de sérieux atouts à faire valoir en la matière.


Toutefois, le rapport d’IHS mentionne que Facebook restera « un acteur puissant dans le paysage vidéoludique », mais qu’il fait maintenant partie d’un tout, d’une approche multicanal. Dans les derniers mois de 2011, le réseau social le plus fréquenté de la planète a fourni aux opérateurs de jeux des kits de développement pour applications software mobiles. Preuve de sa volonté d’aller chercher les joueurs occasionnels partout où ils se trouvent.

[via]

  • Louis

    Le web et les apps des smartphones nous saturent de jeux stupides (petits jeux de type flash). C’est marrant pour ceux qui les decouvrent les premiers mois, mais apres cela devient assez vite lassant.
    Il serait interessant de voir ce que les utilisateurs font a la place sachant qu’ils utilisent encore autant leurs appareils.
    Il me semble d’apres mon experience personnelle, que les gens vont plus lire de contenus concernant leurs proches et les actualités.