Les 10 meilleures alternatives à Google Reader

Vincent (G+)
Internet
14 mar 2013
2930 Views

Ce sont les sites concurrents à Google Reader qui vont être contents de l’annonce de la fermeture de ce dernier… Mais pour tous les geeks qui se retrouvent pris au dépourvu, voici une liste d’alternatives au lecteur historique de Google.

Rss Reader

-NetVibes : outil français très complet créé en 2005 par Tariq Krim et aujourd’hui propriété de Dassault Systèmes. Organisation des news sous des onglets, veille en temps réel et surveillance de mots clés via Dashboard.

-Flipboard : lecteur social au format magazine, pour Android et iOS

-Feedly : pour Chrome, iOS et Android

-FeedDemon : logiciel RSS gratuit pour Windows

-Newsblur : un nouveau reader intelligent qui vaut le détour et qui permet d’importer facilement le contenu de Google Reader

-Feedreader : logiciel rss et atom à télécharger pour Windows

-Taptu : une interface de veille visuelle qui fonctionne sur le web, android, Blackberry et iOS

-Reeder : pour Apple iPhone, iPad et Mac

-Pulse : l’application pour Web, iOS et Android

-Google Currents : un aggrégateur visuel très agréable pour Android/iPhone/iPad, en espérant qu’il ne ferme pas lui aussi

Et sinon voici une liste plus complète sur Wikipedia, une autre sur MarketingLand et une autre sur Dmoz. Notez que vous avez aussi la possibilité d’utiliser des navigateurs internet comme Firefox ou Chrome avec des extensions pour lire vos flux préférés. Bonnes découvertes! Non, le RSS n’est pas mort (pas encore).

Edit: si vous avez des perles d’aggrégateurs, n’hésitez pas à les mentionner ci-dessous en commentaire.

a ecrit 7919 articles

Webmarketer depuis 1999. Besoin de mes services de contenu et de marketing ? Contactez-moi par email, via Linkedin ou visitez ma section A Propos.


9 Commentaires to “Les 10 meilleures alternatives à Google Reader”

  1. Liandri dit :

    RSSOwl, en client local, multi-plateforme, jamais eu de problème avec (~500 flux suivis).

  2. Kevin dit :

    Pour info, Feedly se base sur le compte Google Reader pour afficher les flux, donc il ne faut pas le mettre comme alternative

  3. PhG dit :

    Hello
    J’utilise le très bon REEDER sur mon iPhone et MacBook. Cet applicatif est synchronisé avec mon compte Google Reader (via gmail). Que va devenir cet applicatif après l’arrêt de Google Reader ? Est-ce que Reedr pourra continuer de mettre à jour mes flux RSS ?

  4. R-one dit :

    Personnellement, j’utilise aussi RSSOwl depuis peu. J’ai pas encore eu le temps de me pencher sur toute ces fonctionnalités mais il m’a l’air d’être un client desktop assez performant, multi-plateforme. (http://www.rssowl.org/)

    On pourra citer aussi RSSBandit quand à lui que sous Windows (http://rssbandit.org/)

  5. Super, merci Vincent. Cet article sera très utile pour tous les lecteurs désœuvrés comme moi suite à la fermeture de Google Reader.

  6. Tang dit :

    Pour ma part, je vais mettre un grand nombre de mes flux directement dans mes scoop it.
    Pour le reste, merci de ces alternatives.

  7. Rolio dit :

    Firstly please excuse my French. En plus de ce qui précède, Rolio (http://www.rolio.com) est une autre alternative à Google Reader.

  8. À noter que, pour Netvibes, il est possible de switcher entre le mode Dashboard et le mode Reader. Ce dernier étant vraiment plus pratique lorsque l’on suit plusieurs dizaines/centaines de flux rss.
    Mais je suis surpris par le peu d’alternatives online. Télécharger et installer des logiciel/applications sur tous les dispositifs est vraiment peu pratique.

  9. KitKath dit :

    Je lis mes flux RSS au même endroit que mes mails, avec le lecteur RSS de Thunderbird. Je les classe en dossier,mais peux les déplacer. Je supprime les fils sans intérêt. Je les ouvre en intégral dans TB, les partage en les transférant comme un mail. Je peux y faire des recherches sur la totalité ou sur un dossier, sur le titre ou le contenu, je les marque pour le suivi, leurs affecte des tags, des notes. Ce qu’il manque à mon sens, c’est la consultation en synchro sur mon Android et peut-être d’autres modes de partage.