LePost.fr : Gros Trafic mais pas de « Fric »

LePost-fr


LePost .fr est un site collaboratif créé en 2007 par le Monde Interactif (journal LeMonde.fr) avec aux commandes Benoît Raphaël (ex Dauphiné Libéré).

Sa particularité est qu’il est constitué d’une équipe de vrais journalistes qui contribuent en même temps que les milliers de collaborateurs bénévoles (les journalistes citoyens). Les meilleurs articles des « posteurs » sont soigneusement sélectionnés par le comité éditorial pour décider s’ils feront la une ou pas. On notera cependant que la ligne éditoriale du Post est différente de celle du journal LeMonde ; sur Le Post il y a beaucoup de People/Buzz.

LePost.fr c’est aussi 15 salariés, un gros trafic de 2,8 millions de visiteurs uniques en octobre 2009 (en comparaison 5 millions pour Lemonde.fr) et surtout une bonne mécanique bien huilée avec un fort d’esprit d’équipe (Francis Pisani).

Bref c’est un vrai journal en ligne.

Jusque là tout va bien, tout est beau.

Côté finances à présent c’est autre chose: 1,6 million d’euros de pertes en 2009 (près de 2,5 millions de dollars canadiens) et seulement 200 000 euros de chiffre d’affaires.

C’est là toute la réalité du journalisme citoyen et je dirais même des journaux en ligne en général. Beaucoup de trafic mais pas de publicité assez généreuse pour faire vivre le site. Et surtout pas 15 personnes à temps plein.

Dans quelle direction se dirige t-on ? Une hausse des tarifs pub ou vers un modèle e-commerce suggéré par Murdoch (section membre payante) ? Bien malin qui pourrait répondre à ça avec assurance aujourd’hui. Mais encore une fois on voit toute la détresse des modèles basés sur la publicité.

Dans le cas de LePost, heureusement tout n’est pas perdu, les sauveurs sont pour l’instant au nombre de quatre: un fonds d’investissement, RentabiliWeb, Pierre Bergé et Jacques Rosselin avec des investisseurs (source: LesEchos), et pour finir Wikio (Pierre Chappaz, qui est d’après moi le meilleur candidat).

  • Jerome

    Difficile de gagner de l’argent avec ‘le contenu’. De la publicité autour d’articles sur Paris Hilton & co., ça ne doit pas valoir grand chose … alors même si le traffic est beau, les revenus qui en dépendent ne sont pas à la hauteur.
    Personnellement, je pense qu’avec tout le bruit déjà présent sur la toile et avec l’arrivée des sites spécialisés dans la publication de contenu en masse (et donc de moindre qualité), la seule issue possible pour les sites historiques est la fuite vers la qualité, l’analyse, la prise de recul et donc la formule payante … (mais ça n’engage que moi ;))

  • Vincent

    Je suis entièrement d’accord avec toi Jérôme, clairement!

  • Olivier Zucchero

    Bonjour, j’ai peut etre une idée intéressante surtout lucrative…

    Contacter moi sur mon mail… au plaisir

    Olivier Zucchero