Le Web 2.0 ne rapporte pas d’argent

Un article du Financial Times mentionne que le Web 2.0 -même s’il a changé le comportement des internautes- ne rapporte pas d’argent.


On le savait déjà un peu. Quand on voit la multitude de services 2.0 qui ouvrent tous les jours avec comme ligne directrice « le modèle économique on verra plus tard » il fallait s’en douter.

En effet il n’est pas facile voire impossible de monétiser tous les sites web 2 uniquement avec de la publicité.

Pour monétiser avec de la pub, il faut des audiences énormes, démesurées. Et ca, c’est réservé à l’élite, les gros.

Roger Lee de Battery Ventures dit que le ralentissement économique et le manque d’IPO aux Etats-Unis commence à miner le moral des créateurs de startups.

Selon lui beaucoup de sites 2.0 disparaîtront dans les deux prochaines années.

« Les réseaux sociaux, les blogs et autres médias sociaux qui mettent le contenu créé par l’utilisateur au centre de leur projet n’ont pas réussi à tirer des revenus satisfaisants au cours des 4 dernières années d’expérimentation », dit-il.

Twitter par exemple a beaucoup de potentiel car il a séduit les « early-adopters ». Mais où est le modèle économique ?

Alors d’ici deux ans, va t-on revenir au web payant ? Un tarif mensuel pour des sites comme Facebook, Netvibes,..? Les blogs proposeront-ils un contenu gratuit et un contenu premium payant ?

  • Quentin De Meuter

    Il y a aussi la vente de coordonnées comme moyen de financement mais c’est aujourd’hui très mal vu… Je crois que les internautes sont de plus en plus exigeants. Il leur faut des services « cool » mais gratuit et si possible sans pub et surtout sans communiquer la moindre donnée perso. Je ne suis pas forcément pour non plus mais il est grand temps d’ouvrir des pistes de réflexions sinon notre joli web 2.0. il va gentillement se casser la gueule ! Peut-être que le passage au web 3.0. (le 2.0. pour le grand public) permettra de remettre les choses en place, en pettant une nouvelle fois la bulle web ?

  • Le e-consultant

    Muhahahaha.. C’était quand même hyper prévisible, non ?

    Moi ce qui m’étonne c’est la consistance des VCs US à foutre du fric dans des trucs qui rapporteront jamais un kopek.

    Allez je parie mes 20 dollars que dans un an, on entend parler de web 2.0 partout à la télé en France.

  • Laurent B

    Pour moi ce ne seront pas les utilisateurs qui paieront mais les éditeurs de widget par exemple qui devront payer la mise en avant.

    Pour faire simple le Web 2.0 gagnera de l’argent sur la Pub 2.0

  • Lionel

    Cela rejoint ce que j’ai toujours pensé : le web 2.0 ce sont de formidables outils (de promotion, de productivité, d’ergonomie…) mais on ne peut pas bâtir un business model uniquement sous le label 2.0.
    Netvibes est un bon exemple. Super outil 2.0 mais où est le business ? Cela aurait du être un projet Open Source… bientôt racheté par Mozilla ? ;-)

  • Lionel

    Pour compléter mon propos : je pense que les outils de type 2.0 payants à forte valeur ajoutée mais réservés aux entreprises sont plus susceptibles de tirer leur épingle du jeu. Par exemple, les solutions vidéos dans lesquelles il y a une vrai presta technique derrière.

  • Giovanna

    J’ai trouvée cette article fort intéressant. Justement parceque je travail pour une site « web 2.0, » ici à New York.

    Nous offrions des services gratuits mais néanmoins privé ([par exemple, il n’y aurait jamais de ventes de coordonées, parce que nous n’en demandons pas);o)

    Dites-moi de ce que vous en pensez!

  • Creads

    Oui cet article est très intéressant! Il y a quand meme quelques exceptions qui s’en tirent très bien : myspace, facebook … pour ne citer qu’eux