Le japonais Softbank rachète Aldebaran Robotics [NAO le petit robot]

Belle sortie de la part du français Bruno Maisonnier et de sa startup Aldebaran Robotics. Le Groupe de Telecom-Internet japonais Softbank s’offre 80% de son capital pour 100 millions de dollars. Les premiers à avoir investi dans l’entreprise récupèrent leur mise ; il s’agit de Intel Capital (le fonds de Mr. Maisonnier), iSource, Crédit Agricole Private Equity et CDC Innovation.


Bruno Maisonnier

Cette transaction va assurer un futur serein pour le petit robot humanoïde NAO, fierté de la startup robotique française créé il y a 7 ans, qui compte aujourd’hui 150 personnes et plusieurs bureaux à travers le monde. Car la société japonaise va investir jusqu’à 50 millions de dollars dans Aldebaran pour accélérer son développement, selon ce que rapporte l’Express.

La bonne nouvelle pour nous particuliers et fans de robots ? On peut enfin espérer une commercialisation du robot androide NAO à un prix plus abordable que les 11 000 euros actuels qu’il faut débourser pour s’en offrir un.

A combien sera vendu le futur NAO grand public ? 1000, 2000, 4000 $ ? suspense…

Il y a aussi beaucoup à attendre de la version plus grande de l’humanoide ROMEO destiné à aider en premier lieu les personnes en perte d’autonomie ou à mobilité réduite.

Un bel avenir en perspective pour ces robots. Bravo Bruno, tu as réussi ton pari.

  • Tony

    Félicitation à Aldebaran Robotics. Ce gros budget va enfin permettre de promouvoir ce bijoux de haute technologie aux grand public. En ajoutant des fonctionnalités appréciées par le grand public et éventuellement un logiciel facile à utiliser pour programmer un peu son Neo, le robot peut faire un succès pour Noël prochain (ou celui d’après).

  • benchoaib

    VOilà encore une entreprise qui perd sa propriété par des japonais qui s’en frotteront les mains. Tant mieux pour le développement technologique du Nao mais merde qu’on ait pas pu garder une activité aussi stratégique que Aldebaran a entrepris en France.

    BOn courage pour la suite…