Le forum des asexuels

David Jay

Après les bisexuels, les homosexuels, les transexuels et bientôt les relations sexuelles avec les humanoïdes voici maintenant les asexuels.

Un asexuel est une personne qui n’est pas attirée physiquement par une autre personne. Pour un asexuel, le sexe n’a aucun intérêt. Ce qui n’empêche pas une relation amoureuse.

David Jay, un américain de 23 ans est le leader de cette communauté nouveau genre avec son forum de discussion sur l’asexualité (anglais) qui compte 3500 membres.

Vous pouvez trouver un forum de discussion sur l’asexualité en français ici.

Son site Aven (Asexual Visibility and Education Network) se décline même en plusieurs langues dont le francais.

Attention à ne pas confondre l’asexuel avec l’asexué qui lui a une personnalité non définie, ni homme ni femme (sans sexe).

Vu l’intérêt grandissant de l’asexualité sur le web, les chercheurs s’y intéressent de plus en plus, la considérant comme une véritable orientation sexuelle possible.

En 2004 le psychologue canadien Anthony Bogaert a réalisé une étude auprès de 18 000 personnes au Royaume-Uni. 1% des personnes ont répondu : «Je n’ai jamais été attiré par quelqu’un sexuellement»

Parmi les asexuels les plus célèbres, citons: Isaac Newton, John Ruskin, Sigmund Freud ou Gandhi.

  • Docteur Peuplu

    Intéressant. Le forum francophone est très actif en plus.

    Je serai curieux de connaître la proportion hommes/femmes.

  • Youri

    Oui, cette nouvelle tendance est très en vogue. Mais cela est tout de même à regretter, car quand même, il s’agit d’un grand plaisir de la vie, et cela enlève une dimension orgasmique à l’existence.

    Mais bons, s’ils sont contents comme ça, après tout…

  • paradisegirl

    je suis pas asexuelle mais j’en suis trés intéressée.

  • lafee

    J’ai bientôt 39a,il y avait longtemps que je ne savais comment être à l’aise sexuellement,je pensais être « un cas » car les personnes avec qui je discutais de ma vision de la non nécessité de la séxualité me regardés comme une extra-terrestre,j’ai découvert ce qu’est l’aséxualité depuis quelques mois seulement via une emission télévisée et depuis je revis,je me sens libérée d’un poids,c’est une grande libération que certains trouvent par le sexe,par le travail ou autre hé bien,moi aussi je connais ce sentiment et c’est meilleur qu’un orgasme !!!!

  • Carlo

    Peut-on assimiler «la sublimation du désir » à l’asexualité ???

    En psychologie ou en psychanalyse, la sublimation est la transposition du but pulsionnel. Il ne s’agit cependant pas d’une renonciation à une satisfaction, laquelle sera simplement trouvée autrement. La sublimation ne nécessite pas le refoulement. Pour Freud, c’est la réalisation et la satisfaction d’une pulsion sexuelle dans une activité intellectuelle et / ou artistique. Le but de la pulsion est dévié : à la différence du symptôme névrotique, loin d’impliquer angoisse et culpabilité, elle est associée à une satisfaction esthétique, intellectuelle et sociale.

    A+

    Carlo

  • sergio97

    En faite après toutes les déviations sexuelles dont on entand parler, toutes les follies sexuelles de l’être humain, tous ces violes, la prostitution, pedophilie, zoophilie et j’en passe… je me dit que c peut etre pas une mauvaise chose!!! Mais c’est quand même triste de ne pas connaitre l’orgasme, c’est tellement bon c l’une des sennsation les plus intence que nous offre la nature!!! c tout simplement un manque a gagner!!

  • Nicolas

    j’ai trente huit ans est je suis marié depuis peu avec une fille aséxuel etant d’un caractere fourbe un jour comme un autre je vais craquer est n’est connu aucune relation de ce genre auparavent un rapport une fois par mois est une autre dimension pour moi comme un twilight zone ma femme n’émait aucun son une sorte de viol sans bande sonore pourtant ma femme est assez jolie est israéliene je ne sais plus quoi vraiment faire pas sur le plan amoureux mais sexuel ce sont vraiment des gens d’une autre dimension anormal enf aite y a t’il une potion magique qu peut on faire ??

  • Nicolas

    par contre c’est vrai elle ne degage aucune sexualité trouver remede ou changement de personnalité impossible

  • Carla

    Bonjour tout le monde, J’écris sur ce forum parce que je ne sais plus trop quoi penser.
    J’ai 20 ans, donc une grande envie sexuelle et mon copain en a 29( il devrait aussi avoir un grand appétit sexuel je pense) mais NON.

    Ce qui me fait tout bizarre, c’est qu’avant notre relation, c’était un vrai petit Lapin, d’après ce qu’on me dit et puis avec moi, il n’a jamais envie de faire l’amour, j’ai beau tout faire, il ne me fait l’amour que très rarement, 1 a 2fois par semaine.

    il m’es déjà arrivé même de me poser des question, telles que: « il ne m’aime plus », « il n’a plus envie de moi », « il me trompe », « il a quelqu’un d’autre ».
    Mais il me rassure toujours, et puis sincèrement je doute fort qu’il ai quelqu’un d’autre.

    je me demande maintenant s’il ne serait pas asexuel? si c’est possible quelqu’un qui était ‘hyperactif’ devienne asexuel?
    SVP aidez moi.

    Mercii

  • Vincent

    Tu sais Carla 1 a 2 fois par semaine tu es dans la normale! peut etre que tu veux plus, ca ca depend de chacun.
    Je vois plus asexuel comme des relations inexistantes ou alors 1 fois tous les x mois

  • Carla

    mais parfois on le fait pas pendant environ 3 semaines a un mois.

    et puis quand on a des relation, il ne pense qu’a lui.
    Je comprend pas.

  • jeffrey213

    En tant qu’hétérosexuel abstinant depuis plusieurs mois je vous fais part de mon degout pour la chair …je crois finalement que toutes ces gesticulations corporelles ne servent a rien …sinon a se souiller les uns les autres et reproduire les memes erreurs…je pense ne plus desirer qui que se soit et en fait c ‘est 1 delivrance que de ne plus etre esclave de ces basses pulsions animales qui reduisent l’homme a l’etat de béte ecrevelée……obstinement abstinent / jeffrey …

  • jeffrey213

    Le cul ?? ca pue et dire qu’on chie avec !!!!
    Le sexe ?? c’est crade et dire qu’on pisse avec !!!
    franchement on perd rien a ne rien faire sinon a se preserver des maladies veneriennes ….laissons les a leur basse besogne de porcs syphilitiques !!! nous les enterreront tous avec le sourire…
    « telle l’hermine, je prefere la mort a la souillure »
    Bien hygieniquement ………….jeff

  • Elisabeth

    Freud, le découvreur de la sexualité infantile, asexuel!!! C’est à mourir de rire! Mais c’est surtout complètement faux…

  • jacques

    Salut.je doit etre un des plus vieux sur ce forum:55 berge. Je trouvait le sex pas désagréable sans plus et des fois un peu chiant; ma F plutot frigide et dézireuze de le rester; on a arretté sex complètememt à 30 ans et je voudrais dire à ceux qui sont tentés par l’asexuality de pas hésiter:se contrefoutre du sex c superbon et on est pas frustré du tout.

  • jacques

    j’aprouve tt à fait ce que dit lafee sur ce forum comme quoi on se sent libéré quand on est asexuel et que ça donne plus de plaisir qu’un orgasme. En fait y a pas besoin de bocoup de volonté pasque le désir devient vite de plus en plus rare et léger et un breau jour il existe plus et c vraiment 1 très beau jour.

  • jacques

    domage que y a pas bocoup de réactions sur ce forum les asexuels ont ils honte de dire que leur sexe a retrouvé sa finalité normale qui est de pisser LOL

  • crème de chatte

    depuis que je baise plus !!! chui plus cocu LOL
    autre avantage non negligeable c’est garder l’integrité totale de son corps qui n’est plus considéré comme 1 monnaie d’echange en societé car c ‘est malheureusement souvent le cas !!! d’ailleurs quand je vois 1 pute et qu »elle me dit « on monte  » je lui rétorque : va refiler ton sida a quelqu’un d’autre …on ne paye pas pour crever / on creve pour payer notre insouciance….nuance donc de rigueur ……MIAOU

  • Griffe

    Réveillez-vous, les amis !

    « AVEN », le point de regroupement des « asexuels » d’ici et d’ailleurs, n’est rien d’autre qu’une s**** [EDITÉ PAR ADMIN] de plus… Et pour preuve d’ailleurs : leur principe initial est qu’il faut accepter inconditionnellement un postulat non-vérifié et probablement invérifiable, selon quoi l’absence de désir pourrait être un caractère inné (une « nature ») et non un caractère acquis, résultant en somme d’un parcours personnel. La seule « preuve » qu’ils avancent, évidemment, du bien fondé de leur « croyance », c’est justement qu’ils y croient et qu’ils s’en trouvent heureux.

    Tu parles d’une preuve !

    Après, comme toute s***** [EDITÉ PAR ADMIN] qui se respecte, « AVEN » stigmatisera votre « intolérance et votre fermeture d’esprit » si vous avez le mauvais goût, non pas même de condamner, mais seulement de vous interroger pacifiquement sur la réalité de ce postulat de base.

    Attention, donc… « AVEN » est un regroupement de doux d***** [EDITÉ PAR ADMIN] (pas très dangereux, cela dit), dont la raison d’être n’est que de militer pour un renoncement assumé…

  • Griffe

    S***** [EDITE PAR ADMIN] ???????????
    doux d****** [EDITE PAR ADMIN] ?????

    Le principe qui consiste à modérer un message de la sorte, un message non insultant (!), avançant un argument rationnel (!), dans l’optique de démontrer ses vues, ce principe, c’est la c****** [EDITE PAR ADMIN]. Et ce mot commençant par « C » n’est ni sang, ni sûr, sans quoi, comme vous vous en doutez, il commencerait par un « S ». Comprenne qui pourra.

    A bientô[EDITE PAR ADMIN] – Tiens, il manque un « T »…

  • Vincent Abry

    Griffe je n’ai rien contre toi mais qualifier quelqu’un ou une entité de « secte » est considéré comme de la diffamation à moins que ce ne soit réellement une secte. Et je n,ai pas le temps de faire les recherches appropriées donc je modère. J’ai déjà eu une mise en demeure sur un commentaire dans un message où justement une personne qualifiait quelque chose/quelqu’un de secte.
    merci.

  • Griffe

    Ok… Pardonnez-moi, je vous comprends… Mais je reste campé sur mes positions : ils ne sont pas dangereux, pas méchants, pas prosélytes et ne pompent pas de frics à leurs membres.
    Je persiste à penser, néanmoins qu’ils diffusent et contribuent à la promotion de cette idée assez peu saine (et non vérifiée) selon laquelle le « renoncement » pourraient être une identité, une nature toute simple, plutôt qu’un choix, une fatalité acceptable ou le fruit d’un dérèglement d’origine pathologique.

  • crème de chatte

    Le sexe c’est la drogue du pauvre …!!! bande de toxico va !!!
    Dieu vous punira pour toute cette debauche soyez en sur !!!
    en ame pure que je suis comprenez bien a quel point je vous méprise bande de cloportes rampants!!!

    moi d’abord la moule je trouve ca pue et c’est rarement frais !!

    MIAOU …les homos erectus sidéens !!!

  • jacques

    ça vole vraiment bas; l’asexuality n’est ni une fatalité ni un dérèglement mais une façon de vivre et tu te doutes pas comme c bon tant que t’as pas essayer.Et si tu perséverre un peu c de plus en plus facile.

  • jacques

    Griffe, j’ai apprécié la franchise de tes opinions mais je crois que nous les A on ne souffre ni d’une fatalité ni d’un dérèglement; sans vouloir convertir qui que ce soit on veut juste témoigner qu’on vit très détendus et normalement sans s’occuper de ce qu’on a entre les jambes. Ma femme et moi ça ne nous empèche ni la tendresse ni de dormir à poil:juste l’idée ne nous viendrais pas d’avoir un rapport.

  • Christophe Lefevre

    … Jésus, le Père Noel, Tintin, Bob l’éponge sont aussi des sexuels connus

  • Vincent Abry

    Urgent 31 mars 2009: la télévision française France 3 recherche des asexuel(le)s en France
    contactez moi, je vous mets en relation avec la journaliste:
    http://www.vincentabry.com/contact

  • Françoise

    Je suis asexuelle et j’ai 55 ans, J’ai été mariée et j’ai eu 2 enfants. Alors oui, on peut se dévoiler « A », à n’importe quel âge.

    Pour Griffe, je pense que le but de Aven n’est pas d’inciter les gens à devenir « A », le but de Aven est de dire aux gens qui n’ont pas de désir sexuel, qu’ils sont normaux, au même titre que les hétéros, les homos, etc.

    Le but des sectes, c’est de faire du recrutement alors que Aven, ne recrute pas. Aven est là pour instruire et faire voir la vie de certaines personnes, sous un autre angle..

    Pour ceux qui disent que c’est dommage de se priver des plaisirs de l’orgasme, je dirais qu’après avoir connu « orgasmes », je découvre plaisirs encore plus grands, sans…

    Je souhaite une belle route à chacun dans ce que vous êtes au plus profond de votre être !

  • jacques

    Françoise, je te salue fraternellement puisqu’on a le mème àge. J’ai eu aussi é enfants et donc un peu d’activité sexuelle;heureusement ma F se définissait comme « totalement frigide et bien décidée à le rester »;donc dès sa 2e grossesse j’ai pu arrèter ss pb tte activité sex. Y a 25 ans de ça et pas 1 jour où j’aurais regretté ou eu envie de reprendre(ça surtout pas)(rire) .Ayant connu les 2, pour moi l’indifférence sexuelle totale c meilleur que ts les orgasmes(vrais ou simulés). Continue à bien t’assumer;bisous.

  • Mélissa

    Bonjour à tous, j’ai été rassurée de lire que des hommes pouvaient aussi avoir eu une activité sexuelle et puis devenir asexuel sans manque et qui plus est en être plus heureux comme cela. Je vogue entre les deux états. Salie et/ou le sexe ayant souvent été une condition si pas l’établissement du lien de couple vécu, je me pose de plus en plus la question de la sincérité et de l amour de coeur à vie des couples de la société moderne. Je ne m’étonne pas quand certains couples se séparent sans savoir pourquoi ils ne s’aiment plus, ils avaient pour la plupart simplement fondé leur relation sur des bases sexuelles… cela ne dure pas longtemps, à moins d’être tous deux accros du sexe et fidèle. Comment pouvoir dire que l on aime quelqu un pour sa personne, ses valeurs, sa présence et ses qualités, si on ne prend pas le temps de la connaitre, de vivre avec elle, de l’aimer avec son coeur, de se sentir heureux de partager la vie à ses côtés sans s emporter dans le sexe et son soulagement ?!! Cher couple sexuel ou asexuel, le principal et ce qui peut faire durer votre couple, reposes sur cette question… La société de consommation et d overpub sexuelle ne nous aide pas à créer des liens de coeur pourtant comme m’a dit mon tonton qui n’a eu qu une femme et tjrs ensemble depuis des années comme ses parents avant lui (et sont tjrs heureux) : « l amour c’est comme une maison, les bases c’est la connaissance, l’amour du coeur, le partage d activités de la vie de tous les jours, l’amour charnel, c’est la cheminée… ça vient après, ce n’est pas une condition. Ceux et celles qui mettent la pression à leur autre pour du sexe devraient se demander ce qu’ils ressentent dans leur coeur, la sincérité, la force de leurs sentiments et ce qu’il aime de l’autre. Je suis licenciée en psychologie et spécialisée en victimologie, certains disent « ils sont tous fou »! Moi je dis que le meilleur éducateur de rue c’est celui qui a vécu dans la rue, pour comprendre et être le mieux disposé à parler à telle ou telle personne, il faut de l’empathie et on en a souvent plus naturellement et spontanément si on a vécu des choses semblables… J’ai du respect pour toutes les orientations pour autant qu’elles ne sont pas au prix de la souffrance de l autre.Soyez honnête enver vous même et votre autre. Ecoutez votre coeur ou si c’est autre chose qui vous domine, choisissez la bonne personne et ne critiquer pas ou n’imposez pas à celui ou celle qui vous accompagne, ou tentez de trouver un juste milieu pour l’un et l’autre, c’est ce que l on fait naturellement quand on s aiment vraiment de tout son coeur… Bien à vous, courage à tou. Merci d’exister et belle continuation.

  • Mélissa

    Pour ce cher Monsieur qui écrit qu’il est malheureux de passer à côté de l’orgasme sexuel (l’éjaculation pour la plupart des mecs), je lui propose de découvrir la sexualité tantrique, il pourra connaitre des orgasmes bien plus profonds et élevés que par ce « basique » ;-) Et la sensation orgasmique la plus forte n’est pas forcément celle du moment X à la fin de l activité musculaire sexuelle. Elle est aussi découvrable et parfois même plus longue et puissante dans l exercice physique d endurance telle le jogging… Ce ^peut être magique. Mais voilà, il faut de tout pour faire un monde, un couple s’aimant par le coeur sincérement fidélement sans sexe à vie n’est pas moins normal qu’un couple sexuel qui parfois dure mais si souvent s effrite pour d autres plaisirs dans d autres bras… D’autre parlé d’une origine non naturelle de l asexualité, tout comme on a longtemps considéré l homosexualité comme anormale… J espère que le livre que je compte écrire depuis toute jeune pourra en aider et en rassurer plus d’un: il y a des couples homo chez les animaux et ils n ont pas de tare pour autant ! Prenez l exemple du manchot: ils font un couple sur leur vie, des milliers de km et un acte par an pour assurer leur déscendance. Il y a aussi des couples asexuels chat-chien ou autre qui se calinent toute leur et sont inséparables… Est-ce moins beaux? Est-ce des extraterrestres pour autant ?!! Encore une fois, je respecte chaque orientation de couple pour autant qu on respecte l autre. Alors svp, vous avez une activité sexuelle, vous êtes heureux et votre autre aussi, tant mieux, mais rien ne vous permet de venir mettre à mal les personnes différentes de vous sur ce site! Merci pour eux ! Bien à tous.

  • banque en ligne

    on peut avoir des stats sur cette nouvelle tendance? rapport hommes/femmes, âges…

  • Mélissa

    Ce serait en effet intéressant d’avoir une idée du rapport statistiques d’hommes et de femmes dans le cas… Mais je ne pense pas que l’on ai déjà fait un tel relevé…

  • jacques

    Mélissa, ta fougue est sympathique; tu as raison de soutenir ceux qui luttes contre la survalorisation de l’orgasme imposée par télé et autres. Surtout aidons les asexuels qui se croi anormaux et en soufres alors que l’absence de tte vie sexuelle est parfaitement épanouissante:j’oserais dire « l’essayer c’est l’adopter » LOL En tt cas ça a été coome ça pr moi

  • Françoise

    À un journaliste français qui me demandait sur MON ASEXUALITÉ :

    Q. As-tu une attirance pour les hommes/les femmes/les deux ?

    J’ai toujours su que j’avais une attirance pour les hommes mais, celle-ci n’était pas physique, c’était leur manière de penser et de faire les choses qui m’attirait, leur côté rationnel, leur vision de la vie. En affaires par exemple, ils savent exactement ce qu’ils veulent et ne passent pas leur temps à hésiter et à réfléchir pour un oui ou pour un non. Avec un homme, un « non » veut toujours dire non, ce n’est jamais un « oui » sous-entendu. Ils sont directs et, c’est ce qui me plaît chez les hommes. Je n’ai jamais ressenti d’attirance à l’égard des femmes.

    Q. Quand t’es-tu considérée comme asexuelle ? Ce fut une « révélation » ou bien tu t’es toujours sentie comme ça ?

    Depuis toujours, sans vraiment en connaître la nature. D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais senti d’intérêt, aimé, voir ou entendre parler des choses du sexe. Rien ne m’excite sexuellement. Pourtant, j’ai joué le jeu pendant des années, croyant que l’idée
    « d’aimer la chose » me viendrait avec le temps, mais cela ne s’est jamais produit. Je me suis longtemps crue anormale à cause de cela. Dans un monde hypersexué, je ne me suis jamais vraiment sentie à ma place.

    Ma révélation est venue en juillet 2006. Sur un forum internet que je fréquente à l’occasion, une participante avait écrit, avoir visionné la veille, une émission de télé dont le sujet était : « L’ASEXUALITÉ ». Cette femme décrivait ce qu’elle en avait retenu et c’est en lisant ses propos que je me suis reconnue. J’ai alors compris que je n’étais pas la seule à vivre ce phénomène. Quel soulagement ce fut pour moi! Après des décennies de questionnement, je pouvais enfin sortir de mon placard. Moi qui avais toujours cru que j’étais anormale, on me confirmait le contraire, je n’étais plus seule et il y avait d’autres personnes sur cette planète qui vivaient exactement la même chose que moi.

    Q. Pourquoi n’es-tu pas intéressée par le sexe ? Est-ce depuis toujours ? Ou bien tu en as assez, ça ne t’intéresse plus ?

    Je n’en ai aucune idée, le sexe ne m’intéresse pas, c’est tout. D’aussi loin que je me souvienne, ça a toujours été comme cela. Je n’ai jamais été victime d’attouchements ou d’agression sexuelle pendant mon enfance. J’ai été éduquée comme la majorité des jeunes de mon temps. Le sexe faisait partie de la vie de chacun, mais je me demandais pourquoi. Chez-moi, mes parents ne parlaient pas vraiment de sexualité, c’était un sujet tabou, mais je lisais certaines revues, des articles sur le sujet ou encore, j’en entendais parler, soit à la télé ou à la radio. J’écoutais aussi mes amies raconter les aventures qu’elles avaient avec leur copain et ça me déroutait totalement. Oh ! J’ai bien eu, moi aussi, quelques tentatives de sexualité avec des hommes, et, pendant près de 20 ans avec mon mari qui est devenu un « ex », en grande partie parce que j’étais asexuelle. Tout ce que je retiens de ce mariage, ce sont, un homme extrêmement patient et mes deux belles filles, qui sont devenues des adultes maintenant et qui ont une sexualité épanouie. Elles sont actives sexuellement, mais ne me jugent pas. Il y a une chose que je sais, c’est que j’ai toujours détesté ce que vous appelez faire l’amour. Bien sûr, j’ai aussi eu des orgasmes, mais je trouvais cela tellement ridicule. Je me souviens clairement m’être dit à plusieurs reprises dans ma tête : « Non mais ! Tout ce temps perdu, toutes ces heures passées à se toucher, à s’embrasser et à se caresser pour en arriver à cette stupidité-là ! »

    Q. Quel regard portent tes camarades sur toi ?

    Je ne crie pas sur tous les toits que je suis asexuelle, mais je me dis : « Qui m’aime me suive ». Mes meilleures copines le savent, mais n’en font pas un plat, elles savent que je suis bien avec moi-même et en autant que je suis heureuse, elles le sont aussi. Vous savez, l’asexualité n’est pas un choix, je suis née comme cela. Je suis qui je suis et l’asexualité pour moi, c’est comme être hétérosexuel pour celui qui l’est. J’ai un bon ami, Gilles, qui me voit comme une belle âme plutôt qu’une femme qui n’a pas de sexualité. Il n’a pas à comprendre ce qui se passe en moi, ça m’appartient, c’est mon travail à moi. Je sais qu’en tant qu’hétérosexuels, homosexuels, bisexuels etc, les gens vivent ce qu’ils ont à vivre et je fais de même, de mon côté. Le plus important pour moi, c’est de m’accepter non pas, me faire accepter. Je choisis d’avoir autour de moi, des gens vrais dont la véritable nature est de respecter l’être humain pour ce qu’il est, au plus profond de son être…

    Q. Dans tes relations amoureuses, quelle place occupe l’asexualité ?

    Mais elle prend toute la place, si vous parlez de relations amoureuses telles qu’elles sont aujourd’hui. Il faudrait que je devienne amoureuse d’un asexuel comme moi, sinon, je ne vois pas comment je pourrais vivre une vie de couple harmonieuse au quotidien. Vous connaissez plusieurs hommes vous, qui seraient prêts à s’investir et à vivre le reste de leur vie sans sexe ? Personnellement, je n’en connais aucun. Dans le monde dans lequel on vit, c’est déjà assez difficile pour certains couples dits, hétérosexuels de se retrouver toujours dans le même lit avec la même femme alors, imaginez le scénario d’un couple formé d’un homme hétéro et d’une femme asexuelle, ou vice-versa, je n’y pense même pas parce que c’est voué à l’échec. J’ai quelques connaissances masculines, mais ça s’arrête là.

    Q. Ou bien justement l’asexualité empêche d’avoir des relations ?

    Ça empêche plusieurs asexuels(les) d’avoir des relations amoureuses parce que le monde est, ce qu’il est présentement. Un jour, peut-être que nos sociétés deviendront plus tolérantes à l’égard de la différence. Peut-être qu’un jour nous serons tous égaux, mais, personnellement, je ne pense pas voir cela, ce n’est pas pour demain. Mais, qu’est-ce que l’amour en réalité ? Tant de gens cherchent dans le sexe ce qui ne se retrouve que dans le cœur.

    Q. Quel message voudrais-tu faire passer pour mieux comprendre l’asexualité ?

    J’aimerais parler aux jeunes parce qu’eux, ils ont cette chance de se découvrir tôt dans la vie. Plus nous en parlerons, plus les jeunes sauront se reconnaître et, mieux ils comprendront que l’asexualité existe au même titre que l’hétérosexualité, l’homosexualité ou la bisexualité. Ils se questionneront peut-être un peu moins sur, qui ils sont vraiment. Ils vivront moins dans l’ombre et plus à l’aise, même si ce ne sera pas tous les jours facile, car il y aura toujours des gens bornés qui ne voudront rien comprendre. Par contre, ils seront mieux équipés pour répondre aux questions. Du moins c’est ma perception. Ils sauront dès le départ qu’ils ne sont pas des extraterrestres parce qu’ils sont différents des autres. S’ils savent se reconnaître asexuels dès leur plus jeune âge, ils n’auront pas à vivre de conflit dans leur tête. Ils resteront qui ils sont et n’essaieront pas de se positionner pendant une longue période de leur vie. Ils s’accepteront dès le départ et feront valoir leur droit d’exister et de vivre normalement comme n’importe quel autre être humain. Ils croiront en leur potentiel et s’accepteront, plutôt que de dépenser leur énergie à devenir la personne qu’ils ne seront jamais, tout cela pour tenter de plaire aux autres ou d’épater la galerie.

    Personnellement, aujourd’hui, je suis heureuse. Depuis que je sais que je suis comme vous, un être humain à part entière, un peu différente, mais tellement pareille !

    Merci de m’avoir offert cette tribune, cela m’a permis, de mieux m’apprécier encore !

  • jacques

    Oui, Françoise, je crois que nous les A avons beucoup à donner d’info et de témoignage aux jeunes mal ds leur peau;je sais que j’ai pu en aider 2 comme ça qui st devenus des A épanouis. D’accord aussi sur le coté un peu risible de l’orgasme:une petite secousse de quelques secondes après s’ètre contorsionnés longtemps! J’ai aussi 2 belles filles et la seule utilité de mon sexe a été de les mettre en route mais de ce jour-là j’ai oublié son existence!

  • Marciano

    Bonjour,

    Je ne sais pas si je suis A mais je souffre de ma situation.
    Je vous explique : j’ai besoin de donner et recevoir de l’amour, de la tendresse, des calins, de partager de bons moments, d’avoir des petis mots doux, mais dès qu’il s’agit d’aller plus loin que les préliminaires je bloque, et je ne suis plus là. je n’ai pas envie, j’angoisse, je me déteste de n’être pas capable de donner de plaisir à une femme.

    J’ai pas loin de 30 ans et je vie d’atroces souffrances par rapport à cette situation, car la solitude n’est pas une solution pour moi. De plus j’ai connu pas mal de relation dans ma vie mais à chaque fois je me suis fait quitter et c’est très douloureux (je viens de me faire plaquer il y a moins d’un mois, et j’en souffre, j’ai comme honte de moi). Aujourd’hui cette situation m’empêche d’evoluer car j’aimerai fonder une famille comme tout le monde, et partager de jolies choses avec une femme. Je m’interdit à présent toute relation, mais je suis très malheureux !

  • jacques

    Marciano, bonjour à toi. Il est clair que tu es malheureux mais tu parle de fonder 1 famille »comme tt le monde »! C normal de ne pas souhaiter rester seul mais pourquoi vouloir te servir de ton sex pr ètre heureux si tu peux te passer de lui!! alors avec 1 peu de chance tu trouvera 1 F (ou H?) qui acceptera ton choix de vie:ne va pas contre ta nature good luck

  • assurance com

    domage que y a pas bocoup de réactions sur ce forum les asexuels ont ils honte de dire que leur sexe a retrouvé sa finalité normale

  • Madison

    Bonjour ,

    J’aimerais poser une petite question , et si quelqu’un pourais y répondre ca serrais très gentil ^^ car je suis un peu perdu depuis plusieurs années en réalité ..

    Alors je me présente vite fait , j’ai 19 ans , je n’ai jamais eu de petit ami ,je n’ai jamais eu le ressentit d’un quelconque besoin  » sentiment amoureux , sexuel « , mais juste amitié, et rien de plus , pourtant je sais que je suis attiré par les hommes :s mais rien ne va plus loin que l’amitié . ( précision : petite ont m’a fait des attouchement sexuel , pendant plusieurs années, pendant 4 ans )enfin bref , je ne pense pas que cela vient de ce probleme, mais comment ce fait il que je n’éprouve jamais le besoin  » amoureux  » sexuel ..ect ? Je suis perdu .. mes parents croyaient meme que j’étais homosexuel car je n’ai jamais eu de petit amis,mais je ne suis pas homo..

    avec le temps je me disais que j’allais peux etre m’interesser a cela, avoir des désirs, meme minime.. mais rien ,je sais en revanche que je suis asser  » enfant  » dans ma tete ^^ ont me reproche souvent d’etre une personne qui a l’air de ne pas vouloir grandir .. d’un coté c’est vrai , mais je ne fais pas exprès, mais personne ne veux me croire.. ma situation est compliqué, ca me rends triste d’etre comme ca,les gens ne me comprenne pas et me regarde différemment,avant vers mes 16 ans je n’avais que pour amis des enfants de 8 a 13 ans ! .. je ne vous dit pas les moqueries incessente des autres personnes.. bref je suis triste..

    quelqu’un pourrais me dire quel est mon probeme ? ai je un  » syndrome  » ou probleme psychologique ?

    à bientot , bisous a vous tous

  • Madison

    personne réponds , :s

    il y a t’il quelqu’un ? ^^

  • Brigadoon

    Bonjour Madison,
    Je ne peux pas te dire quel est ton problème mais il se peut effectivement que ton désir de continuer à être dans l’enfance, de ne pas vouloir de relations sexuelles, sont une conséquence de ce que tu as subi.
    Il se peut également que ta nature est d’être asexuelle.
    Tu es la seule à pouvoir répondre à ces questions, mais il te faudra peut-être l’aide d’un professionnel. Prends le temps de bien le choisir, de voir sur le net quelle thérapie ou méthode pourrait te convenir, et n’hésite pas à te rapprocher de personnes, sur les forums ou autres, qui ont subi les mêmes violences.
    Tu es jeune et tout, ou presque, est réparable.
    Quant à ce qu’on te dit, personne n’a le droit de te juger tant que tu ne nuis à personne.
    Bises

  • Madison

    ah okay .. merci de m’avoir répondu , c’est très gentil , ^^

    Je vais voir si je peux en discuter sur d’autre forum , avec des personnes ayant a peu près le meme  » probleme  » que moi .. enfin je verrais bien , ^^ et je pourrais peux etre connaitre exactement la cause de tout cela ..

  • PHILIPPE

    philippe 0699760044 BONJOUR A TOUTES JE CH A DISCUTER EN REEL AVEC TOUTES FEMMES AGEE OU PAS TOTALEMENT ASEXUELLE JE LE SUIS BIEN SUR MOI MEME DEPUIS QUELQUES ANNEES ; ALORS JE CHERCHE VRAIMENT UN DIALOGUE SUIVI ET CONSTRUCTIF SUR CE MODE DE VIE MON MAIL AUSSI LEROS@LIVE;FR BISES A TOUTES

  • François

    Bonjour Madison =]

    Je pense que le fait que tu ne ressentes ni le besoin de sentiments amoureux ni le besoin de sexe vient du fait que tu es encore restée enfant (sans pour autant dire que tu ne sais pas être adulte dans tes raisonnements). Ton côté enfantin vient sans doute du fait que l’on t’a volé ton enfance quand tu étais petite, et ce par des attouchements sexuels (au passage, il ferait bien de crever celui qui t’a fait ça ^^). Donc tu stagnes au stade de l’enfance que tu n’as pas eu. Et ensuite je pense que le sexe ne t’attire pas du fait qu’inconsciemment cela t’a répugné étant petite. Et concernant les sentiments amoureux dont tu ne ressens pas le besoin, cela vient peut-être du fait que l’image masculine ne t’attire pas à cause de ce que tu as vécu. Et comme de par ta nature les filles ne t’attirent pas, mais que les garçons ne t’attirent « plus » inconsciemment depuis que l’on a abusé de toi, tu ne ressens pas le besoin de sentiments amoureux, peu importe de quel sexe ils viennent. Je pense qu’inconsciemment tu te protèges de l’amour qui mènera tôt ou tard à une relation sexuelle dans un schéma dit « normal » (même si la normalité n’existe pas), te rappelant les abus dont tu as été la victime. Sans t’en rendre compte tu ne souhaites pas aller plus loin que de l’amitié, de peur d’en arriver au sexe avec un garçon. Tu as peut-être un blocage. Mais bon après je ne fais qu’émettre des hypothèses. J’essaie de faire au mieux du haut de mes 20 ans xD.

  • François

    Pour en revenir à ton côté enfantin, ça me fait penser à moi. Je suis très enfantin mais sais être adulte et mûr. Seulement n’ayant pas été spécialement bien dans ma peau et n’ayant pas vécu mon adolescence comme je l’aurais voulu, je la vis aujourd’hui et adopte un style adolescent. Enfin, je veux dire par là que lorsque notre vie ne suit pas une succession logique et normale de stades ou qu’un stade s’est déroulé de manière perturbée et anormale, il se peut que l’on stagne à ce stade anormalement vécu. Donc soit tu as stagné au stade de l’enfance, soit tu es encore enfant (tout en sachant être adulte) du fait que tu t’es vue te faire voler une partie de ton enfance. Et le fait que tu aies eu (ou que tu as encore) des amis plus jeunes que toi, cela vient probablement d’une recherche inconsciente d’innocence et de pureté que tu as perdue du fait d’avoir été salie et que tu recherche chez les autres. C’est également et sûrement une façon de te protéger du manque d’enfance chez les « hommes » de ton âge, d’où le fait que tu ne ressentes pas le besoin d’amour et de sexe qui sont des « sentiments » trop adultes en quelque sorte.
    Je m’excuse vraiment si tout mon texte est confus, j’essaie vraiment de faire au mieux =/

  • sergioreprezente

    décidément on aura tout vu et tout entendu ça m’a plus l’aire d’une bande de personne frustré par leur sexualité soit ce sont des hommes impuissants ou des femmes qui n’ont jamais réussi à avoir un orgasme qui ce regroupent et se complaignent dans le dénie je ne voie pas du tout ce que l’asexualité peut rapporter a l’humanité

  • Gilles

    Et que lui apportes-tu toi, Sergio, à cette humanité dont tu parles beaucoup et sembles tout ignorer ? Où est ta tolérance, ton ouverture d’esprit ? Il n’est pas une voie mais 6 milliards de voix ; et chacun à le droit de crier, d’hurler selon son choix, son envie, sa conviction… Tu n’exprimes que du mépris ; c’est dommage ! Pourtant, je ne te juge pas ; je te plains, c’est tout… !

  • undurfari

    Hey

    Really glad to get into this forum
    It’s what I am looking for.
    Hope to know more member here.

  • jacques

    j’étais pas revenu sur ce site depuis qq temps:ça roupillais un peu;content de voir de nouveaus msg.Comme d’hab qq conneries:suffit de hausser les épaules.Je voudrais dire que y a eu là où j’habite un genre de café philo sur le sex.J’ai eu la trouille mais je suis aller témoigné de mon A et comme quoi je me sentais épanoui comme ça;que le sex était un truc purement facultatif ou qui pouvait comme pr moi ètre limité à procréer 1 ou 2 fois.Qq rires gras au début mais discussion très ouverte et 2 participantes qui se sont déclarées A, contentes de l’ètre et soulagées de le dire.

  • ophelie

    J’ai 60 ans, encore très jolie femme, une vie sexuelle bien remplie, plusieurs amants et un divorce; pourtant depuis mes 55 ans, après avoir rompu avec mon ami, très gentil d’ailleurs, je n’ai plus eu envie de sexe…je vis seule depuis, je ne veux plus d’homme dans ma vie ,plus de sexe surtout car ça ne me déplairait pas d’avoir une compagnie masculine juste pour les sorties mais surtout plus de caresses ni de sexe. Je suis super bien dans ma peau, aucunement frustrée et j’ai malgré tout une vie sociale, d’ailleurs je travaille. Suis contente d’avoir vu votre forum car malgré tout je me croyais anormale puisque ne rentrant pas dans ‘la norme sociétale ».Vous me rassurez.

  • Aurore

    Bonjour, étant asexuelle, j’ai 21ans et j’aimerais savoir s’il est possible d’avoir une relation avec quelqu’un de normal.. Car c’est mon cas en ce moment, ca fait 2ans que l’on s’aime et on commence donc à avoir des problèmes sur le sujet… En effet, lui a besoin de sexe et moi non, alors comment trouver un équilibre ????

  • Mona

    J’ai 56 ans, j’ai eu une vie sexuelle bien remplie, j’ai un enfant et j’ai même été mariée sur le tard (50 ans); J’ai divorcé car je ne supportais plus d’avoir des rapports sexuels. A présent je n’ai plus aucune libido. Je serais prête à avoir une relation avec un homme mais sans rapports sexuels. Après tout la société nous conditionne pour nous imposer une norme à savoir la sexualité. Mais pour moi on peut vivre sans.

  • Camille

    Bonjour Aurore !

    Je suis journaliste et je cherche à faire un reportage sur les personnes asexuelles. Pourriez-vous témoigner de votre expérience? D’autant plus que vous vivez en couple.

    Pourriez vous me re contacter au 01.53.19.81.90 ?

  • kaly

    bonjour;

    merci d’avoir expliqué sur le sujet de l’asexualité chose que j’ignore.
    moi je vis dans cette situation. je suis nouvelle mariée (une année), mon mari ne trouve plus le plaisir pour faire l’amour, il ne réagit ni au caresses, ni au baisers, ni…. les premiers temps j’étais timide, je n’arrive pas à lui parler mais avec le temps je n’arrive plus à supporter. il me dit à chaque fois qu’il m’aime et qu’il n’a pas d’autre femme mais je n’arrive pas à le croire. Sincèrement ma vie est devenue pénible, il me rend malade et angoissée. Ces derniers temps on se dispute rien que pour ça. SVP aidez moi a trouver une solution!

  • Ankhe

    L’asexualité correspond à un retour de bâton tout à fait normal dans une société qui impose un sexe omniprésent. Le gavage d’oies auquel nous sommes soumis depuis des années commence à donner des nausées à certains… c’est logique, et d’après moi, la tendance ne fera que se confirmer dans les années à venir (surtout chez les adolescents qui, en ce moment, sont en surconsommation de porno parce qu’on leur a fait croire que c’est « sain ». Combien d’entre eux en seront un jour saturés et écœurés ?). Contrairement à ce que les médias, les sexologues et les publicitaires clament à longueur de temps, trop de sexe, à tort et à travers, peut gravement déséquilibrer. Cette société a oublié de respecter le développement, le rythme et l’intimité de chacun. Elle est devenue d’un exhibitionnisme totalitaire.
    Personnellement, j’aime bien ce qu’explique Jay (le fondateur d’Aven) : un vaste majorité d’asexuels souhaitent simplement redonner une humanité à leurs relations, retrouver une affectivité, des sentiments, une empathie les uns envers les autres, etc – cesser d’obéir à l’injonction d’être des robots sexuellement performants pour redevenir des êtres humains.
    Pas mal…

  • efemer

    pendant longtemps, beaucoup d’individus n’avaient leurs premières relations sexuelles qu’avec le mariage–les non mariés mouraient le plus souvent vierges surtout les femmes et surtout à la campagne– et personne ne trouvait cela étrange-la sexualité n’était pas évoquée en permanence–
    en allemagne au 19ième siècle et sans doute avant à la campagne les individus se mariaient vers 35/40 ans (pour des raisons économiques) uniquement pour faire des enfants et transmettre un patrimoine –on peut supposer que les femmes arrivaient vierges au mariage -et quant aux hommes, les prostituées n’étant qu’en ville et monnayables, les occasions devaient sans doute etre rares- j’ai connu dans des villages français dans ma famille et entourage (‘années 50 à 75)des gens étant morts sans avoir eu de relations sexuelles et meme amoureuses!
    etre assuxel n’était pas un anomalie

  • laure

    Bonjour,

    Même s’il n’est pas toujours facile de témoigner de sa vie ou non vie sexuelle à la télévision, je pense que c’est bien dans un documentaire consacré à l’amour de donner la parole aux asexuels comme aux adeptes de toutes les formes de sexualité. Je suis journaliste et réalise un documentaire sur l’amour sous toutes ses formes. N’hésitez pas à me contacter. M’appeler ne vous engage en rien mais me permettra de vous en dire plus sur le projet.

    Merci d’avance,

    Laure
    06 61 42 39 46
    01 53 17 99 40

  • kelove

    C’est une évidence: le nombre de témoignages et de messages démontre que l’asexualité existe. Pas besoin d’expliquer les causes et les raisons. Certains scientifiques se sont penchés sur la question dans les années 70 (au moment de la libération sexuelle – belle coincidence non?).
    Ils ont reconnu l’assexualité en tant qu’orientation au même titre que l’hétérosexualité.
    A défaut de comprendre ou d’expliquer, on peut tolérer et accepter. Après tout, ils ne font aucun mal, et rien ne prouve que cette façon de s’aimer soit moins bonne que celle des adeptes du sexe régulier. J’ai rencontré pas mal de personnes dans ce cas, homme et femme. Leur seule tristesse: penser qu’ils étaient seuls dans ce cas. Alors que ce sont des gens tout à fait capable d’une grande sensualité, qui recherchent l’amour et la vie de couple… Mon site de rencontre est dédié à ces asexuels, pour qu’ils puissent enfin s’épanouir tels qu’ils sont.

  • kelove

    Et pour monsieur sergioreprezente: vous savez, ce n’est pas important si les asexuels n’apportent rien à l’humanité. Tout ce qu’ils cherchent, c’est de s’apporter du bien entre eux, ainsi qu’à leur proche. Comme tout le monde ici bas…

  • Manou

    Coucou! jai eu vies de couple normales, séparations normales, puis aventures normales ou j’ai connu la sexualité sur toute sa splendeur… mais à l’aube de mes 50 ans, je ne retrouve plus aucun plaisir à cela, j’aimerai vivre une vie de couple seulement avec la complicité, se donner la main, se serrer dans les bras sans passer par la case sexe qui, je le pense très fort, gache tout!!! en fit je n’ai plus d’attirance sexuelle pour qui que ce soit, je ne le dis pas, mais la solitude est dure à supporter!!!

  • Pigny

    Bonjour à tous, je suis avec quelqu’un depuis cinq ans, j’ai un petit garçon de trois ans avec lui, mais il me dit ne pas être porté sur le sexe. Quand nous nous sommes rencontrés les relations étaient déjà peu fréquentes mais quand même plus nombreuses qu’aujourd’hui. Cela fait 7 mois qu’il ne me touche plus et s’isole, je dors en haut et lui en bas. Quand je lui parle de la situation, il fuit. Que penser ? que faire, je suis attirante, sensuelle mais reste transparente à ses yeux…à mon grand regret. Je souffre, et pense de plus en plus à vivre seule… j’ai fait la demande d’un appartement, il s’est même proposé de me faire les photocopies !!!
    Je prépare mes cartons, pour un éventuel déménagement, il ne réagit à rien …Pourquoi ? Je suis plus mère, que femme ! je ne me sens pas vieille… pour moi l’acte sexuel est un accomplissement du couple. Je ne suis pas d’accord avec les personnes qui disent que ce n’est pas hygiénique… Rien n’est sale dans l’AMOUR, LE VERITABLE !!! Je suis une fleur qui manque de soleil, d’eau et d’air …voilà !!!

  • Manou

    bonjour pigny, oui cela doit etre difficile pour toi et je suis étonnée qu’il existe des hommes asexuels je te l’avoues!!! mais si c’est vraiment le cas tu sais, cela arrive comme ça sans crier gare! j’en ai fais l’expérience moi-meme, pourtant le sexe était important à une période de ma vie de 17 ans à mes 50 ans!!! et puis un jour, plus rien, meme en essayant, je n’ai plus envie de cela, cela me dégoute presque et sans raisons aucune!!! heureusement à présent, je suis célibataire et heureuse de l’etre car à présent rencontrer quelqu’un va me paraitre difficile!! je ne sais pas comment je vais finir ma vie, mais comment dire à un homme ce genre de choses? je pense que je vais passer pour une extra-terrestre! voilà pour te dire que cela ne s’explique pas et si ton mari est ainsi ce n’est pas qu’il ne t’aime plus, il est passé à une dimension de son ame, peut-etre que ce n’est qu’un passage dans sa vie pour toi car tu as l’air d’en souffrir énormément, as tu bien discuté de cela avec lui? comprend-t il ta réaction? Te dit-il qu’il t’aime ou s’enferme t-il dans son mutisme? Si tl est le sujet dis-toi que ce n’est surement pas facile pour lui non plus!!!Mais ça arrive, la preuve, j’en suis, et on m’aurait dit cela il y a 20 ans en arrière, j’aurai ris à la tete des gens!!!je comprends ton désarroi et je pense qu’il vous faut beaucoup en parler ensemble, soit la situation évolue dans ton sens, soit cela ne changera pas. veux-tu bien me donner de tes nouvelles? Car quand bien meme, je peux te comprendre aussi… Manou.

  • Manou

    Et puis je pense qu’il faut arreter de dire que si l’on est asexuels c parce que l’on est resté enfant,qu’on a raté sa libido, que l’on est des éternels adolescents, que notre enfance a été marquée, etc..etc.. à ce régime là on peut dire que les personnes accrocs du sexe ont aussi une tare quelque part!! c facile d’accuser!!! je pense qu’il faut vivre ces choses pour les comprendre et comprendre aussi sa propre évolution, rester dans le respect de « l’autre » sans le blamer, rester dans l’empathie, c’est cela la clé de toute relation, la complicité et la compréhension sans jugement aucun. Il faut de tout pour faire un monde sinon on s’ennuierai démesurément. Et d’ailleurs pourquoi cela interroge tant de personnes que d’autres personnes puissent etre ou devenir asexuelles, qui cela dérange en fait? what is the question!!!

  • Stephy

    Bonjour à tous!! j’apporte mon petit témoignage afin de vous raconter mon histoire… j’ai actuellement 34ans, je n’ai jamais été fortement porté sur la chose et mes anciennes relations me l’on souvent reproché… je pensais être frigide voir même malade.. je me suis même forcée en me disant qu’un jour sa viendrait… je suis célibataire depuis 3ans et c’est une vraie révélation pour moi, je suis asexuelle et je le vit très bien; seule la solitude me gagne chaque jour de ne plus rien partager avec quelqu’un… quel dilemme… je n’éprouve aucun désir sexuel mais je suis en manque d’affection… comment continuer à vivre ainsi?

  • sisi

    Je n ai jamais était très attiré par le sexe en concubinage 2fois séparée et mère célibataire depuis maintenant 15 ans,je n éprouvé aucune envie de refaire ma vie .je me trouvais bien comme ça.pas d homme pas de sexe.et ça me convient très bien. Mais quelque part je savais qu au fond de moi j avais un problème .Assez jolie agréable et trèsféminineje me fais souvent draguer mais ne réponds à aucune demande car je craignais la suite des avances qui ne me disait rien. Souvent je me suis dit que je ne devait pas être normale et avoir un problème psychologique.grâce à une émission télé je viens de découvrir ce que je suis. C est pour moi une renaissance et un grand soulagement de me sentir normal à ma façon peut être .mais normal.J ai 48 ans il est vrai qu on en apprends tout les jours mais à partir d aujourd’hui je vais pouvoir revivrecar maintenant je sais se que je suis une asexuel

  • Anaïs

    Y a t-il un site de rencontre pour les asexuels ?

  • Manou

    super tout un petit monde qui recommence à se connecter, depuis mes derniers messages plus rien, je constate que l’on est nombreux à etre Asexuels!!! cela fait plaisir et bizarre en meme temps de se reconnaitre ainsi subitement! perso je ne pense pas que l’on soit fous ou malades, on s’est tout simplement découvers un jour, meme après avoir eu vies de couples, des enfants,du plaisir, des orgasmes etc.. et puis plus d’envies au niveau du sexe, tout s’arrete, et c’est bien comme ça!!! le sexe gache tellement de choses! je suis ok avec vous, le solitude c dur à supporter meme si on a la paix! moi j’aimerai rencontrer quelqu’un dans la vraie amitié, partager des sorties, partir en vacances, aller aux repas de famille, visiter des expos, des villages etc…faire des randonnées, juste quand on en a besoin. je ne pense pas etre anormale mais il est vrai que lorsque j’en parle autour de moi, cela surprend plus d’une personne!!! j’ai eu cette révélation vers mes 50 ans, cela fait 3 ans, et puis pourquoi pas!!!? Pour te répondre Anais, un site de rencontre doit bien exister, mais je n’en ai pas trouvé.. mais je sais qu’il existe des sorties entre asexuels en tous cas…A bientot les amis!!!

  • Anaïs

    D’accord, merci!;)

  • Françoise L

    Bonsoir,

    Il y a quelques mois j’ai pris connaissance du mot asexuel, j’ai commencé à comprendre plein de choses…. et ce soir je découvre que je ne suis pas seule.
    Quel bonheur, quel joie, je me sens renaître……..J’ai une 4 belles histoires d’amour mais elles se sont malheureusement terminées après quelques années à cause de mon asexualité. Aujourd’hui je me dis que les hommes avec qui j’ai passé quelques années m’ont beaucoup aimé,car eux avaient une envie folle de mon corps. J’ai appris après chaque rupture combien ils avaient été frustrés, mais n’en laissé rien paraître par amour. Aujourd’hui je suis comme la plupart d’entre vous, je recherche quelqu’un avec qui vivre, dormir, partager tous les merveilleux moments de la vie, sans qu’il n’y ait à aucun moment de relations sexuelles.Si vous souhaitez échanger avec moi

  • Françoise L

    kelove,

    vous dîtes que vous avez créé un site de rencontre pour les asexuels quel est le nom de celui s’il vous plaît.
    Je tiens à vous remercier pour votre témoignage qui rappelle à tous d’être tolérant.

    Merci Françoise L

  • marianne777

    Bonjour à tous, toutes,
    Je suis bien contente de vous lire, et de trouver en vous des « compagnons d’armes » si nombreux. Un moment de partage avec vous : bien que jolie, séduisante et féminine, j’ai du moi aussi « m’exiler » du collectif humain avec tristesse, n’ayant plus accés au partage, à la tendresse, aux repas et sommeils ensemble, aux rires et aux touchers, sauf sous condition de sexualité… Je vois que vous souffrez aussi majoritairement de cette solitude injuste alors que l’on a tant à donner !! Courage à nous donc, il semble se dessiner une envie de se rencontrer et de s’aimer. Un site de rencontres serait le bienvenu ….

  • ans85

    bonjour
    moi aussi Je suis asexuels et je viens du Québec

  • jacques

    bonjour à tous et toutes;je reviens sur ce site qui retrouve (enfin!) un peu d’animation.Je suis A et j’ai eu la chance de rencontrer 1 F frigide et décidée à le rester:nous voulions 2 enfants et avons fait le strict minimum de galipettes pour y parvenir (sans désir mais plutôt en se marrant). Notre 2e fille a maintenant 22 ans et nous n’avons eu aucune envie de « fa

  • Aurore

    On est tout de même pas mal à rejoindre le mouvement LOL Nan franchement on se sent moins seuls quand on vient ici. :)

  • val

    bonjours je suis une femme de 45 ans mariée depuis 27 ans.je me suis toujours demandée si j étais « anormale » d être amoureuse de mon mari et de ne pas avoir envie de sexe. on a en beaucoup souffert tous les deux et malgres mes efforts au lit ce n étais pas suffisant et il y a 6 mois il est parti avec une autre femme .aujourd hui je me sent trahie perdue et abandonnée et j ai tres peur de l avenir car pour moi la vie n a aucun sens si je suis toute seule sans pouvoir tous partager avec l homme que j aime. tous sauf le sexe!!!!et trouver un tel homme me parrais impossible!!!!je deprime!!!