Le code Konami s’invite dans la campagne présidentielle

Dans la sphère politique française, le jeu vidéo représente comme une maîtresse dont on n’oserait jamais avouer publiquement les vertus. Il est tellement plus efficace de le diaboliser en sachant qu’une partie de l’électorat n’est pas au fait de ces nouvelles technologies. Et quand on s’en sert, la manière n’y est pas toujours, comme en témoigne le récent clip de campagne d’Eva Joly où tourne en fond sonore quelques notes mal samplées d’une musique de Final Fantasy X. Mais dans d’autres cas, le mélange est heureux.


Connaissez-vous le code Konami ? Il s’agit d’une manipulation que l’on pouvait effectuer dans certains jeux vidéo de l’éditeur Konami sortis dans les années 90. Cela permettait aux joueurs de démarrer par exemple une partie avec bien plus de crédits au compteur. Il faut croire qu’au MoDem comme au Parti Socialiste, se trouvent des personnes qui ont bien connu cet âge d’or du jeu vidéo dont ce célèbre code Konami, car en entrant ce dernier sur le site de ces partis, on débloque de rigolos bonus.

Sur la page du PS présentant le bilan de l’actuel chef de l’État, rentrez haut, haut, bas, bas, gauche, droite, gauche, droite, B et A, et vous verrez apparaître un arc-en-ciel ainsi qu’un décompte prévu pour s’achever dimanche, jour du premier tour des élections présidentielles. En vous rendant sur le site du candidat centriste et en effectuant la même manipulation, vous atterrirez dans l’intro très bien fichue d’un jeu 8 bits où François Bayrou est présenté comme un héros prêt à libérer le peuple de Sarkollande, « terre désolée et pleine d’illusions déçues ». On notera au passage l’emprunt de la musique du logo Capcom.

[via]