Le Canada lance un ultimatum à Facebook

jennifer-stoddart


Le réseau social Facebook viole les lois canadiennes de la protection de la vie privée.

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a mené une enquête sur les pratiques du réseau social et il en ressort plusieurs points litigieux:

-le million de développeurs de Facebook ont accès aux données des profils mais ne devraient pas
-Facebook conserve les données des comptes même désactivés pour une durée indéfinie

Le site de réseautage social  qui vient de dépasser les 250 millions d’utilisateurs dans le monde dont 14 millions au Canada a 30 jours pour se plier à la Loi sur la protection des renseignements personnels et des documents électroniques (LPRPDE), faute de quoi la commissaire Jennifer Stoddart pourra saisir la Cour Fédérale du Canada pour faire appliquer la loi.

Voir le rapport complet Facebook de la commissaire sur priv.gc.ca

Maintenant j’ai bien hâte de voir ce qui va arriver avec le bébé de Mark Zuckerberg, qui avait déjà été l’objet de polémiques dans la blogosphère suite à la diffusion d’un reportage télévisé sur Envoyé Spécial.

  • jeff-TVQC

    qu’est-ce que le Canada peut faire? barrer facebook au pays? ainsi, frustré des millions de membres canadien? c’est un peut un catch22 cette histoire.
    Je me demande qui est a l’origine de cette enquête!

  • Vincent

    Je ne sais pas où tout ca va mener, peut être imposer des amendes à Facebook?
    Le Canada aura quand même réussi une chose: faire parler de lui, surtout si le conflit s’enlise

  • Mathieu

    Si jamais le Canada a peur que les résultats des 10 MILLIONS de quiz insipides que mes amis Facebook s’efforcent à remplir soient disponibles à une poignée de développeurs mal intentionnés, c’est pas moi qui va s’en plaindre! Pour le reste, la meilleure protection de la vie privée… c’est de pas l’écrire partout voyons donc! Les secrets les mieux gardés……… … on en jase pas en public! Une vraie perte de temps quoi. Le concept de responsabilité sur Internet a pas vraiment percé il faut croire.

  • francis

    Je découvre de drôle de choses ces temps-ci sur ce pays qui me fait réver au même titre que les US j’ai vu le début de « In bed with Madonna » et un membre du parquet et de la police menacer d’arréter la Madonne pour des gestes déplacés sur scène et maintenant cette histoire de facebook qui risque de le mettre au même niveau que l’IRAN (pour facebook j’entend) pour moi je ne vois pas qui il y a a protéger ce sont bien les internautes qui confient leurs données en tous les cas cela a au moins le mérite d’avertir les internautes de ne pas faire et confier n’importe quoi à quasi n’importe qui sur le net mais n’est-ce pas le bon sens tout simplement ?

  • Patrick B.

    Je suis plutôt d’accord avec le fait que Facebook devrait se retirer du Canada, et interdire l’accès du service aux IP canadiennes. En l’annonçant quelques semaines auparavant.

    On verrait alors la réaction des utilisateurs canadiens, plus pertinente en l’espèce, que quelques techniciens, juristes ou politiques dans leurs bureaux à lambris.

    Et cela servirait d’exemple, quelques soit la décision prise, soit aux autres médias sociaux, soit aux autres gouvernements.

    Rappelons tout de même qu’aucun utilisateur n’est obligé de remplir la totalité de son profil, ni d’y mettre des informations confidentielles ou personnelles. Et de les publier. De même avec l’adresse email, vu la profusion de services de webmails présents sur le marché, il est plutôt aisé de s’en créer une juste pour la création du compte.

    Les états ne peuvent indéfiniment essayer de compenser l’incurie et la bétise de leurs administrés. Il va bien falloir que les internautes canadiens, et les autres, grandissent.

    ::