Le business de la météorite bat son plein sur internet mais la police russe confisque les fragments

Depuis qu’une pluie de météorites est tombée vendredi dernier à Tcheliabinsk en Russie, on a vu et entendu plusieurs histoires différentes et dérivées de cet événement. Du mème internet sur les durs à cuir de Tcheliabinsk qui sont tellement bourrus que la météo leur envoie des cailloux sur la tête, en passant par l’arrivée d’extraterrestres, ou la petite erreur sur la grosseur du débris de 1000 fois (oups), l’histoire qui retiendra l’attention de ceux qui se cherchent un business model sur le web, c’est bien la vente de fragments de météorites sur internet qui arrive en tête.  :-)


morceau de météorite

Et certains russes du coin ont flairé le bon filon : des fragments de météorites se vendaient entre 10 000 et 500 000 roubles sur internet, soit entre 300 et 17 000 dollars US. Mais la police locale de Chelyabinsk surveille ces ventes de près et aurait déjà confisqué les fragments venus de l’espace (visibles sur la photo ci-dessus, 60 g). L’explication : seuls deux laboratoires, un à Moscou et l’autre en Oural ont le droit d’émettre un certificat officiel de vente qui dit qu’il s’agit bien de météorite et qu’il n’y a pas d’effet nocif sur la santé.

Le business de la météorite en ligne ne décollera donc pas si rapidement… ^_^ du moins pas en Russie.

Jusqu’à présent, seuls 53 fragments de 1 mm de large ont été retrouvés et vu que la zone de crash des débris couvre une surface de 100 kilomètres carrés, cela pourrait prendre des années avant de les retrouver.

Il n’y a plus qu’à faire ses bagages et partir jouer les chasseurs de météorites. Vous êtes prêts ?

[via]