Le Brésil, un marché prometteur pour les jeux vidéo

Le Brésil constituera d’ici quelques années le nouveau marché à conquérir pour les éditeurs de jeux vidéo. Le pays affiche en effet une croissance de 20 % par an en termes de ventes de jeux.

Bresilienne

Un marché considérable pour les jeux vidéo


Au mois d’août dernier, les professionnels et amateurs brésiliens de jeux vidéo se sont donné rendez-vous à São Paulo à l’occasion du Brasil Game Show. Il s’agit de la plus grande foire du jeu au Brésil. Ce salon a enregistré plus de 100 000 visiteurs et a eu un succès exceptionnel. Du fait de sa forte puissance économique, le pays a tout pour devenir une terre bénite pour les jeux vidéo. Le pays compte plus de 1 million de consoles écoulé durant l’année 2011 et 2,5 millions en 2012. Ces chiffres restent quand même faibles par rapport à ceux des États-Unis où plus de 12 millions de consoles ont été vendues.

Les enjeux des jeux vidéo au Brésil

Malheureusement, les éditeurs de jeux vidéo ont du mal à dominer le marché dans le pays. La distribution des consoles et jeux demeure assez difficile et le prix reste un blocage majeur. Pour la distribution, les points de vente sont installés dans certaines zones urbaines négligeant les autres régions du pays. À cause de la taxe imposée par le gouvernement brésilien, le prix demeure également élevé. La solution à ce problème serait d’installer les usines de production au Brésil malgré un marché encore instable. Microsoft envisage déjà d’y implanter un site d’assemblage pour que ce dernier intègre le Top 3 des ventes des consoles Xbox 360. Si cette idée s’avère efficace, d’autres concurrents n’hésiteront pas à installer leurs usines sur le territoire. Rappelons que l’entreprise Tectoy s’est chargé de l’assemblage des produits Sega avant de concevoir sa propre console baptisée la Zeebo.

[via]